Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Ces bibliothèques qui font rêver les collectionneurs

intro-livre-beres

Ces bibliothèques qui font rêver les collectionneurs.

Pierre Berès (Voir les catalogues des ventes Pierre Berès entre 2005 et 2007) a comme transformé une fois pour toutes en une savante alchimie, appelée goût, cette masse de livres en apparence indistincte», expliquait l’expert Jean-Baptiste de Proyart, en 2005, lors de l’inauguration de la vente fleuve du fonds du célèbre libraire. Pierre Berès avait lui-même annoncé l’événement. La septième et ultime vacation en son nom, organisée les 12 et 13 décembre à Paris chez Christie’s, intervient alors que d’autres personnalités se séparent de leur prestigieuse bibliothèque. Jeudi, c’est un ensemble exceptionnel de livres Art déco réunis par l’un de ses meilleurs spécialistes, Félix Marcilhac (Voir le catalogue), qui étaient dispersés par Binoche et Giquello, à Drouot. Il y a quelques mois, c’était la bibliothèque surréaliste du libraire-galeriste niçois Jacques Matarasso qui, à 95 ans, avait décidé pour la troisième et dernière fois, de confier ses trésors à la maison Alde.

Ces dix dernières années, alimenté par d’importantes collections, le marché de la bibliophilie a explosé. Chaque saison a été marquée par des ventes mémorables de grands amateurs : celle de Pierre Leroy (3,1 millions d’euros, en 2002, chez Sotheby’s), Gwenn-Aël Bolloré (1,6 M€, 2002, chez Sotheby’s), Daniel Filipacchi (5,9 M€ en 2004 et 5,3 M€ en 2005 chez Christie’s), Charles Hayoit (1,3 M€, en 2005, chez Sotheby’s). Les vendeurs sont le plus souvent les collectionneurs mêmes. Comme Pierre Berès, Jacques Matarasso, Pierre Leroy ou Daniel Filipacchi, ils ont préféré disperser leur collection en vente publique plutôt que de les transmettre à des héritiers qui n’en apprécient pas autant la valeur. Certains ont d’autres motivations. Dominique de Villepin, amateur éclairé, a vendu son bel ensemble de livres sur Napoléon chez Pierre Bergé (Voir le catalogue) pour se lancer dans une autre entreprise.

UN MONDE SECRET ET DISCRET

«C’est un goût très français de collectionner des livres», note François de Ricqlès, président de Christie’s France. La plupart des collections ont été constituées à partir des années 1950-1960, comme celle de James Ortiz Patino dont la seconde partie avait totalisé plus de 3,5 millions de livres en 1998, chez Sotheby’s à Londres.

Peut-on encore composer de telles bibliothèques ? Pour le marchand et expert Jean-Baptiste de Proyart, «il y aura toujours de très grandes ventes de livres. Le marché est très solide, très établi et international». Anne Helbronn, vice-présidente de Sotheby’s France et directrice du département livres et manuscrits, est plus prudente: «Aujourd’hui, dit-elle, il faut des moyens énormes. Autrefois, on pouvait acheter des livres avec des envois autographes. Celui des Fleurs du mal adressé par Baudelaire à Narcisse Ancelle s’est envolé en 2009, à Drouot, à 775.000 euros. Trois ans auparavant, un précédent exemplaire, adressé à Delacroix, était parti à seulement 360.000 euros.»

Mais «les livres rares ont toujours valu beaucoup d’argent!», estime pour sa part Jean-Claude Vrain, libraire et expert de la vente de succession Pierre Berès chez Christie’s. Les bibliophiles s’intéressent aussi bien aux textes qu’à leur contexte. «Il faut être très riche et avoir le goût de l’écrit, insiste Jean-Claude Vrain. C’est un monde secret et discret. Il faut s’adresser aux bonnes portes, qui ne sont pas forcément les salles des ventes.» Souvent, libraires et collectionneurs «fusionnent» dans leur quête du livre rare. Dans les salles de ventes, les premiers lèvent la main au profit des seconds. Ainsi Jean-Claude Vrain participe-t-il à la collection du bibliophile «de toujours» Jean Bonnat.

Reste que face à l’avalanche des records, tel celui du Manifeste du surréalisme d’André Breton provenant de la collection de Simone Collinet, adjugé 3,6 M€, en 2008, chez Sotheby’s, il est de plus en plus difficile d’acquérir à bon prix des grands manuscrits littéraires. On ne devrait pas revoir de sitôt non plus des ventes fleuves comme celle de la bibliothèque de l’industriel et collectionneur Jacques Guérin, qui avait fait l’objet de huit dispersions sous le marteau de l’étude Ader-Picard-Tajan, dans les années 1980-1990. En France, les prochaines grandes bibliothèques attendues sont celles de Jean Bonnat, qui possède l’une des plus grandes collections de dessins anciens. Mais aussi celle de Pierre Bergé, qui a un amour particulier pour Flaubert, notamment une édition originale de Madame Bovary dédicacée à Victor Hugo.

Le Figaro – Par Valérie Sasportas, Béatrice De Rochebouet.

Une réponse à “Ces bibliothèques qui font rêver les collectionneurs”

Poster un commentaire

Pour toute remarque ou suggestion, n'hésitez pas à nous contacter

L'info du Bibliophile

Nocturne au Salon du Livre rare au Grand Palais du 13 au 15 avril 2018 : pendant 3 jours, la Grande Nef du joyau parisien se transforme en immense librairie et nous propose de découvrir les plus beaux ouvrages et manuscrits. 

Triste nouvelle : Décès de Yannick Nexon, chef du département de la Réserve, Bibliothèque Sainte-Geneviève. Décédé le 1 février 2018

Né en 1953, Yannick Nexon sort major de l’École nationale des chartes de la promotion 1976 avec une thèse portant sur « Le mécénat du chancelier Séguier. Recherches sur un hôtel parisien au xviie siècle, l’ac­tivité d’un cercle littéraire et religieux et son influence (1588-1672) ». Il avait repris et augmenté ce travail, très utilisé par les historiens d’art, pour donner un ouvrage publié aux éditions Champ Vallon en 2016 sous le titre Le Chancelier Séguier (1588-1672). Ministre, dévot et mécène au Grand Siècle. Ouvrage qui obtint le Prix Thiers de l’Académie française.

Yannick Nexon débute sa carrière comme conservateur à la bibliothèque municipale de Lille, en 1977.

Il est ensuite conservateur à la bibliothèque de l’Académie de France à Rome, en 1978, puis à la bibliothèque municipale de Dijon, en 1980. En 1982, il devient directeur de la bibliothèque centrale de prêt de la Loire-Atlantique. (suite…)

La nouvelle réglementation antiterroriste de l’UE visera les bibliophiles. Si la nouvelle réglementation de l’Union européenne est proposées et approuvés, les collectionneurs de livres européens et les revendeurs peuvent être dans une surprise ennuyante quand ils font leurs premiers achats importés en 2019.

Si un livre, une gravure, un tirage, un document ou une publication d’intérêt spécial datant de plus de 250 ans est importé dans un État membre de l’UE, le propriétaire ou le «détenteur des marchandises» devra présenter une déclaration d’importateur signée aux autorités douanières du pays d’entrée. La déclaration doit inclure une déclaration que les livres ont été initialement exportés légalement de leur pays d’origine. Toutefois, dans les cas où le pays exportateur (distinct du pays d’origine) est une « Partie contractante à la Convention de l’UNESCO sur les biens culturels », le titulaire des livres doit fournir une déclaration attestant qu’il a été exporté de ce pays conformément aux ses lois et règlements. Il va sans dire que si la proposition précise des livres et des documents d ‘ »intérêt particulier », elle ne donne aucun critère plus explicite pour définir ce que cela signifie et la notion d’ « intérêt particulier » est suffisamment vague et subjective pour inclure : en pratique, pratiquement n’importe quel livre que quelqu’un pourrait vouloir importer.

La Bibliothèque municipale de Chartres, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, et la Bibliothèque nationale de France ont mené ensemble la campagne de traitement et de numérisation des manuscrits médiévaux de Chartres. Ce chantier s’est déroulé au Centre technique de conservation de la BnF à Bussy-Saint-Georges entre 2009 et 2012.

Restauration et reliure dans l’atelier à Trôo

Sandrine Gangloff, localisée dans la ville de Troo dans le Loir-et-Cher, est une spécialiste reconnue dans l’art de la reliure et de la dorure artisanale. Avec plus de 14 ans d’expérience dans ce domaine, acquise dans divers ateliers, elle reçoit en 2016 la certification de Maitre Artisan d’Art.

Se piquer de lecture et du monde autour des livres, donner les clés pour enrayer le désamour de ce métier auprès de mes contemporains, métier qui me porte.

Isabelle Allou est calligraphe enlumineresse, relieur, restauratrice de livres anciens et maître en icônes russes. elle pratique ce métier extraordinaire depuis plus de 20 ans avec passion. j’ai voulu réaliser ce reportage pour partager avec vous ma fascination pour ces disciplines qui mêlent passion, techniques traditionnelles, spiritualité et partage humain. Une belle rencontre qui nous fait découvrir un métier rare et précieux.

Extrait exposition et vente : LES COLLECTIONS ARISTOPHIL • 1 • VENTE INAUGURALE. Mercredi 20 Décembre 2017 Drouot-Richelieu.

Depuis maintenant plus d’un an, la maison Aguttes joue un rôle de coordinateur dans le cadre du dossier Aristophil, dont elle a la charge de l’inventaire, de la restitution et de la planification des ventes. Plus de 130 000 oeuvres constituent le fonds Aristophil. L’ensemble de la collection a été trié, inventorié, authentifié, classé et conservé dans des conditions optimales, en ligne avec les normes de la BNF. C’est aujourd’hui la plus belle collection de manuscrits et autographes au monde compte tenu de la rareté et des origines illustres des oeuvres qui la composent.

Bibliothèque de Pierre Bergé. troisième vente.  » De la musique avant toute chose… » Musiciens et poètes. Pierre Bergé & associés – En association avec Sotheby’s.  Mercredi 28 juin 2017 à Drouot-Richelieu. Cette fois-ci, ce n’est plus seulement l’esthète et le bibliophile, c’est le mélomane et l’amateur de poésie qui se sépare de sa collection. Cette troisième vacation s’ouvre par un choix de partitions et livrets qui va de Purcell à Wagner (avec ses Meistersinger annotés) en passant par Bach, Beethoven, Haydn ou Debussy, et trouve un prolongement idéal dans la deuxième partie consacrée à la poésie : Dante, Villon, les Amours de Ronsard, Le Tasse, Pétrarque, mais aussi Apollinaire, Mallarmé, Reverdy, les surréalistes…

La salle de lecture du département des Manuscrits est l’une des premières salles de lecture de la Bibliothèque nationale de France à avoir réouvert ses portes au public le 15 décembre 2016. Elle s’inscrit dans le Projet Richelieu qui accueille désormais les collections de la BnF, de l’Institut national d’histoire de l’art, et celles de l’École des chartes.
Isabelle Le masne de Chermont, directrice du département des Manuscrits, présente brièvement l’histoire de cette salle, et retrace les grandes étapes de sa restauration.
Cette vidéo (durée : 4mn 40 ) vous présente également des images aériennes du site Richelieu filmées par un drône.

Réalisation : La Mandarine © BnF, 2016

 

Que ferons-nous de nos bibliothèques ? ? ?

BIBLIOTHEQUE

Je viens de ressentir pour la première fois l’angoisse des intellectuels dès qu’ils comprennent qu’ils mourront un jour : qu’arrivera-t-il à leur bibliothèque ? Qui en voudra ? Qui la comprendra ? Qui comprendra les milliers de petits émerveillements à l’origine de tel achat, de tel passage souligné, de tel signet oublié ? Que se passe-t-il si nos enfants n’en veulent pas ? Faudra-t-il la disperser, la vendre, la liquider ? Et que se passera-t-il si quelqu’un tombe, par hasard ou non, sur les livres que nous dissimulions en deuxième rangée, et que nous ne montrions qu’aux amis les plus intimes, qui peuvent comprendre ce qu’on y trouve ? Car il y a des livres qu’on lit sans l’avouer, puisque les valeurs de l’époque les réprouvent ou les condamnent C’est fou comme on se dévoile, d’ailleurs, quand on laisse quelqu’un entrer dans sa bibliothèque !  (suite…)

A voir

SYRIE : ils créent une bibliothèque dans une cave pour sauver les livres de la guerre.

Stoppés dans leurs cursus universitaire et privés de vie culturelle, de jeunes syriens ont choisi de créer une bibliothèque pour lutter contre l’ennui et tenter d,oublier les bombardements.

Ils sont jeunes, syriens, et auraient sauvé près de 11 000 livres des décombres grâce à leur initiative. C’est dans une cave de Daraya, petite localité majoritairement sunnite située dans la banlieue de Damas, qu’Abu Malek et ses compagnons ont créé une bibliothèque destinée à offrir un espace de lecture et d’étude aux habitants. (suite…)

«Continuons le combat pour le latin et le grec !» Aujourd’hui, environ 13,5 % des collégiens et lycéens apprennent le latin, soit 503.000 élèves, mais ce chiffre imposant cache un paradoxe. (suite…)

Meilleur Ouvrier de France atelier de reliure et d’encadrement à Paris.

L’entreprise de reliure et d’encadrement Nathalie Lemaitre est implantée à Paris dans le douzième arrondissement tout près de Bercy. Voir le vidéo (suite…)

livre-manuscrit-1

Ces Manuscrits de Tombouctou au registre de la Mémoire du monde.

Un an après le conflit au Mali, notamment dans le nord, des manuscrits de Tombouctou mis à l’abri à Bamako pourraient bientôt y retourner.

«L’intervention militaire française a permis de jeter les bases d’une pacification du ­secteur Gao-Tombouctou. Et je pense qu’il y aura des retours des manuscrits dans la communauté tombouctienne en 2014. C’est essentiel, c’est leur patri­moine», affirme Alain Credeville, attaché culturel de l’ambassade de France à Bamako. «Nous sommes dans un contexte particulier où l’émotion est toujours vive», poursuit le diplomate en évoquant les images de janvier 2013 montrant les manuscrits brûler. (suite…)

bibliotheque_vatican-petitLa Bibliothèque du Vatican : en avant avec le numérique.
La Polonsky Foundation soutient un projet de la Bibliothèque apostolique vaticane et de la Bodleian d’Oxford : la numérisation d’un million et demi de pages de manuscrits et d’incunables. L’annonce a été faite le 12 avril par le quotidien du Vatican, « L’Osservatore Romano » qui publie la lettre de Mgr Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque Vaticane. La Bibliothèque du Vatican entre dans donc l’ère numérique. De précieux manuscrits de la bibliothèque sont déjà en cours de numérisation. (suite…)

Rome, l’hôpital des chefs-d’oeuvres

Victimes du feu, d’inondations ou, plus couramment, de bactéries, insectes ou moisissures, enluminures et parchemins sont soignés à l’Institut de pathologie des livres. Un endroit secret au centre de Rome dont nous vous ouvrons aujourd’hui les portes.

Le personnel de l’hôpital de la via Milano, dans le centre de Rome, est nerveux: le «malade» qu’il attend aujourd’hui est célèbre, l’idole de tout un pays, admiré dans le monde entier. Il n’est pas très grand, 33 centimètres sur 22, mais tellement précieux: c’est le seul autoportrait connu de Léonard de Vinci….. (suite…)

intro-livres-deux

Nettoyez la reliure d’un livre ancien.

Cette vidéo montre comment je savonne au Brecknell et comment je cire les reliures cuir des livres anciens. Cette opération de nettoyage permet de désinscruster le cuir de la poussière, la cire quant à elle, le nourrit et le protège. J’ai réalisé un guide pratique d’entretien plus complet qui est offert à la clientèle de la librairie Essentiam. Voir la vidéo (suite…)

Brèves

Nocturne au Salon du Livre rare au Grand Palais du 13 au 15 avril 2018 : pendant 3 jours, la Grande Nef du joyau parisien se transforme en immense librairie et nous propose de découvrir les plus beaux ouvrages et manuscrits. 

Triste nouvelle : Décès de Yannick Nexon, chef du département de la Réserve, Bibliothèque Sainte-Geneviève. Décédé le 1 février 2018

Né en 1953, Yannick Nexon sort major de l’École nationale des chartes de la promotion 1976 avec une thèse portant sur « Le mécénat du chancelier Séguier. Recherches sur un hôtel parisien au xviie siècle, l’ac­tivité d’un cercle littéraire et religieux et son influence (1588-1672) ». Il avait repris et augmenté ce travail, très utilisé par les historiens d’art, pour donner un ouvrage publié aux éditions Champ Vallon en 2016 sous le titre Le Chancelier Séguier (1588-1672). Ministre, dévot et mécène au Grand Siècle. Ouvrage qui obtint le Prix Thiers de l’Académie française.

Yannick Nexon débute sa carrière comme conservateur à la bibliothèque municipale de Lille, en 1977.

Il est ensuite conservateur à la bibliothèque de l’Académie de France à Rome, en 1978, puis à la bibliothèque municipale de Dijon, en 1980. En 1982, il devient directeur de la bibliothèque centrale de prêt de la Loire-Atlantique. (suite…)

La nouvelle réglementation antiterroriste de l’UE visera les bibliophiles. Si la nouvelle réglementation de l’Union européenne est proposées et approuvés, les collectionneurs de livres européens et les revendeurs peuvent être dans une surprise ennuyante quand ils font leurs premiers achats importés en 2019.

Si un livre, une gravure, un tirage, un document ou une publication d’intérêt spécial datant de plus de 250 ans est importé dans un État membre de l’UE, le propriétaire ou le «détenteur des marchandises» devra présenter une déclaration d’importateur signée aux autorités douanières du pays d’entrée. La déclaration doit inclure une déclaration que les livres ont été initialement exportés légalement de leur pays d’origine. Toutefois, dans les cas où le pays exportateur (distinct du pays d’origine) est une « Partie contractante à la Convention de l’UNESCO sur les biens culturels », le titulaire des livres doit fournir une déclaration attestant qu’il a été exporté de ce pays conformément aux ses lois et règlements. Il va sans dire que si la proposition précise des livres et des documents d ‘ »intérêt particulier », elle ne donne aucun critère plus explicite pour définir ce que cela signifie et la notion d’ « intérêt particulier » est suffisamment vague et subjective pour inclure : en pratique, pratiquement n’importe quel livre que quelqu’un pourrait vouloir importer.

Ces bibliothèques qui font rêver les collectionneurs – Un monde secret et discret

bibliotheque Pierre Berès (Voir les catalogues des ventes Pierre Berès entre 2005 et 2007) a comme transformé une fois pour toutes en une savante alchimie, appelée goût, cette masse de livres en apparence indistincte», expliquait l’expert Jean-Baptiste de Proyart, en 2005, lors de l’inauguration de la vente fleuve du fonds du célèbre libraire. Pierre Berès avait lui-même annoncé l’événement. La septième et ultime vacation en son nom, organisée les 12 et 13 décembre à Paris chez Christie’s, intervient alors que d’autres personnalités se séparent de leur prestigieuse bibliothèque. Jeudi, c’est un ensemble exceptionnel de livres Art déco réunis par l’un de ses meilleurs spécialistes, Félix Marcilhac (Voir le catalogue), qui étaient dispersés par Binoche et Giquello, à Drouot. Il y a quelques mois, c’était la bibliothèque surréaliste du libraire-galeriste niçois Jacques Matarasso qui, à 95 ans, avait décidé pour la troisième et dernière fois, de confier ses trésors à la maison Alde.

Ces dix dernières années, alimenté par d’importantes collections, le marché de la bibliophilie a explosé. Chaque saison a été marquée par des ventes mémorables de grands amateurs : celle de Pierre Leroy (3,1 millions d’euros, en 2002, chez Sotheby’s), Gwenn-Aël Bolloré (1,6 M€, 2002, chez Sotheby’s), Daniel Filipacchi (5,9 M€ en 2004 et 5,3 M€ en 2005 chez Christie’s), Charles Hayoit (1,3 M€, en 2005, chez Sotheby’s). Les vendeurs sont le plus souvent les collectionneurs mêmes. Comme Pierre Berès, Jacques Matarasso, Pierre Leroy ou Daniel Filipacchi, ils ont préféré disperser leur collection en vente publique plutôt que de les transmettre à des héritiers qui n’en apprécient pas autant la valeur. Certains ont d’autres motivations. Dominique de Villepin, amateur éclairé, a vendu son bel ensemble de livres sur Napoléon chez Pierre Bergé (Voir le catalogue) pour se lancer dans une autre entreprise. (suite…)

Un musée à la gloire du livre : Fondation Martin Bodmer

La Fondation Martin Bodmer est un lieu unique au monde, protectrice de 150 000 documents rares et proposant à ses visiteurs un voyage de 5 000 ans de civilisations. Découvrez cette vidéo de présentation de 10 minutes, réalisée par Inovatio Media !

Le Forum des Images filme les travaux de la BnF-Richelieu depuis 2010 et la fermeture de la zone 1, comme la plupart des grands chantiers culturels de l’État.

A l’occasion de la réouverture de la zone 1 rénovée du site Richelieu, un nouveau film a été réalisé par Jean-François-Roudot, coproduit par le Forum des images, l’Oppic, la BnF et l’INHA. Il présente la synthèse du chantier de rénovation du site Richelieu de 2010 à 2016 et sa préfiguration pour 2020.

Que ferons-nous de nos bibliothèques ? ? ?

BIBLIOTHEQUE

Je viens de ressentir pour la première fois l’angoisse des intellectuels dès qu’ils comprennent qu’ils mourront un jour : qu’arrivera-t-il à leur bibliothèque ? Qui en voudra ? Qui la comprendra ? Qui comprendra les milliers de petits émerveillements à l’origine de tel achat, de tel passage souligné, de tel signet oublié ? Que se passe-t-il si nos enfants n’en veulent pas ? Faudra-t-il la disperser, la vendre, la liquider ? Et que se passera-t-il si quelqu’un tombe, par hasard ou non, sur les livres que nous dissimulions en deuxième rangée, et que nous ne montrions qu’aux amis les plus intimes, qui peuvent comprendre ce qu’on y trouve ? Car il y a des livres qu’on lit sans l’avouer, puisque les valeurs de l’époque les réprouvent ou les condamnent C’est fou comme on se dévoile, d’ailleurs, quand on laisse quelqu’un entrer dans sa bibliothèque !  (suite…)

ALDE 2006-2016. Fête ses dix ans. Première maison de ventes aux enchères françaises spécialisée en livres, autographes et monnaies. 150 ventes ont été réalisées depuis sa fondation, en mai 2006. Une vente exceptionnelle aura lieu à l’occasion de cet anniversaire le 24 mai prochain à l’hôtel Ambassador à 14h30. Télécharger le communiqué de presse

La bibliothèque nationale irakienne numérise ses fonds pour se protéger de l’Etat islamique. Estimant ses fonds menacés par l’Etat islamique (EI), la bibliothèque nationale de Bagdad, en Irak, se lance dans un vaste projet de numérisation.

La bibliothèque nationale de Bagdad, en Irak, a lancé un projet de grande envergure prévoyant la numérisation de ses œuvres, après que des milliers de documents ont été perdus ou endommagés par la guerre avec les Etats-Unis, rapporte l’Associated Press. La menace posée par l’Etat islamique, qui veut détruire l’histoire et la culture du pays, est également à l’origine de ce projet titanesque visant à préserver des millénaires d’histoire. (suite…)

Que la bibliothèque de Jean Giono demeure ! La maison est sauve, ou presque. Un accord de rachat par la mairie de Manosque devrait être bientôt scellé. Maintenant, il ne reste plus qu’à sécuriser l’âme de cette bâtisse, autrement dit sa bibliothèque.

Des milliers de titres (suite…)