Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Jeu
09
Oct

Pierre BERGE & associés - Collection d’un amateur, Littérature des XIXe et XXe siècles. Livres, manuscrits, dessins & photographies. JEUDI 09 OCTOBRE 2014, 14h. Drouot-Richelieu - Salle 8, Par

EXPOSITION PRIVEE / Private Viewing: 92 avenue d\'Iéna, 75116 Paris
Vendredi 3 et lundi 6 octobre 2014 de 14 heures à 18 heures.
EXPOSITIONS PUBLIQUES / Public Viewing: Drouot-Richelieu - Salle 8
Mercredi 8 octobre de 11 heures à 18 heures.
TÉLÉPHONE PENDANT L' EXPOSITION PUBLIQUE ET LA VENTE: T. +33 (0)1 48 00 20 08
CONTACTS POUR LA VENTE:
Sophie Duvillier T. + 33 (0)1 49 49 90 10 - sduvillier@pba-auctions.com
Eric Masquelier T. + 32 (0)2 504 80 31 - emasquelier@pba-auctions.com
Mr Claude Oterelo est assisté de Nicolas Lebault pour l' expertise.

Commissaire-Priseur :
PIERRE BERGÉ & ASSOCIÉS PARIS.
92, avenue d'Iéna - 75116 PARIS.
Tél. + 33 (0) 1 49 49 90 00
Email: contact@pba-auctions.com
http://www.pba-auctions.com
Expert :
Claude OTERELO.
Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés.
5, rue La Boétie - 75008 Paris
Tél. : +33 (0)6 84 36 35 39
Email: claudeoterelo@aol.com

Détails du lot n°1 :

  • Lot n° : 1
  • Estimation :
    100 / 150
  • Résultat :
    Invendu

Agueeev M. Roman avec cocaïne. Paris, Pierre Belfond, 1983. 210 x 126 mm, br. Edition originale. Traduit du russe par Lydia Schweitzer. Pas de grand papier. L’auteur de ce chef-d’reuvre (et il n’y a pas ici l’ombre d’une quelconque…

emphase) est l’écrivain le plus mystérieux de la littérature russe d’avant-guerre. La revue « Nombres », créée en 1930 par des écrivains russes de l’émigration, publia en 1934 la première partie de ce texte, arrivé de Constantinople par colis postal, puis le livre, le seul de l’auteur, parut en russe en 1936. Nous savons toujours très peu de choses de Mark Lazarevitch Levi, juif arménien né en 1898, professeur de langues et traducteur, qui afui la Russie en 1917. On le retrouve à Constantinople, dans les années 30, mais Levi est renvoyé en Russie en 1943 car on le soupçonne d’avoir participé à l’assassinat de l’ambassadeur allemand. On le retrouve ensuite en Arménie, à Erevan, où il enseigne les langues. Il meurt en 1973, dix ans avant la parution de son livre en français. Comment ne pas sentir l’ombre de Fédor Dostoïevski dans la descente aux enfers de Vadim Maslennikov, hanté par « l’oscillation de l’âme » entre « l’humanité » et « la fureur de la bête » (Mitia Karamazov ne voyait dans le coeur des hommes « qu’un champ de bataille où luttent Dieu et le diable ») pour qui la proximité de l’abìme est peut-être rendue tolérable par l’étrange apaisement que procure l’évidence de l’inéluctable. L’étonnante crudité, presque transgressive, de la relation de Vadim à sa mère-qu’il la vole, l’insulte, fasse semblant de ne pas la reconnaìtre (est-il un meurtre virtuel plus cruel ?) ou esquisse maladroitement un geste de tendresse, provoque un malaise profond, puis abyssal lors de l’ultime confrontation. Ce qu’Henri Troyat écrivait à propos des personnages de Dostoïevski (« Ils offrent à la lumière du jour ce que nous enfouissons dans les ténèbres de l’inconscient. Ils sont nous-mêmes, observés de l’intérieur. ») conviendrait ici parfaitement. Et si l’on ne devait citer qu’elles, les pages (194 à 197) analysant le mécanisme de sa dépendance à la cocaïne, sont un extraordinaire exemple de la lucidità du « héros ». Très bel état, complet de la jaquette illustrée par Jakovleff.