Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
03
Avr

Les collections ARISTOPHIL • 17 • Littérature • Poésie et Littérature des XIXe et XXe siècles par AGUTTES. MERCREDI 03 AVRIL 2019 à 14h00

RÉSULTATS DE LA VENTE
Littérature • Poésie et Littérature des XIXe et XXe siècles. Des livres en belles reliures, des manuscrits autographes. Des dessins originaux ... Remarquable témoignage de l’érudition du poète sur la littérature érotique de Guillaume Apollinaire. Lettre autographe signée avec dessin original. Réunion de manuscrits autographes de Louis Aragon... Importante lettre au poète et essayiste Rolland de Reneville par Antonin Artaud. ... etc..

LIEU et date de la vente Drouot-Richelieu Salle 6. Mercredi 3 avril 2019 à 14h00. Renseignements et contact : Pauline CHÉREL Tél. : +33 (0) 1 47 45 00 92 - E-Mail : cherel@aguttes.com - Commissaires-Priseurs : Claude AGUTTES, Président – Commissaire-Priseur et Sophie PERRINE - Responsable de la vente : Sophie PERRINE Commissaire-priseur habilité - Tél. +33 (0) 1 41 92 06 44 - E-Mail : perrine@aguttes.com

Exposition Drouot salle 5 et 6 : Samedi 30 et dimanche 31 mars de 11h00 à 18h00 - Le matin de la vente de 11h00 à 12h00 - Téléphone pendant l’exposition et la vente : +33 (0) 1 48 00 20 06

Expert : Monsieur Claude OTERELO, Membre de la chambre Nationale des Experts Spécialisés. Tél. :+33 (0) 6 84 36 35 39 - E-Mail : claudeoterelo@aol.com

Commissaire-Priseur :
AGUTTES
Société de ventes aux enchères
NEUILLY SUR SEINE
164 bis, Avenue Charles De Gaulles
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : + 33 (0) 1 47 45 55 55
RESPONSABLE DE LA VENTE
Sophie PERRINE, Commissaire-Priseur
Tel: + 33 (0) 1 41 92 06 44
E-Mail: perrine@aguttes.com
Expert :
Claude OTERELO.
Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés.
5, rue La Boétie - 75008 Paris
Tél. : +33 (0)6 84 36 35 39
Email: claudeoterelo@aol.com

Détails du lot n°455 :

  • Lot n° : 455
  • Estimation :
    10 000 - 15 000 €
  • Résultat :
    11 700 €

APOLLINAIRE GUILLAUME (1880-1918). Lettre autographe signée avec dessin original adressée à André DUPONT Nîmes, 1er février 1915, 1 page in-4, sur papier à en-tête du «Café Tortoni» à Nîmes, montée sur onglets.

Chagrin noir souple à la bradel, titre sur le premier plat dans un cadre et sur le dos, étui bordé. (Loutrel).

Lettre sous forme d’un poème autographe signé de 18 vers accompagné d’un très bel autoportrait d’Apollinaire en artilleur, on peut lire «38» sur sa casquette.

En février 1915, Apollinaire est artilleur au 38e régiment d’artillerie de campagne à Nîmes.
«[...] Tant d’hommes sur le front meurent en ce moment
Que c’est un vrai plaisir de saigner seulement
L’artillerie est l’art de mesurer les angles
L’équitation celui de bien serrer les sangles
L’art du canon est l’art de tout bien mesurer
Avec l’astronomie on peut le comparer
Voilà tout le secret de la guerre où nous sommes. Le reste est dans la joie et la vertu des hommes [...].»

Le dessin à l’encre est un des plus aboutis des dessins épistolaires du poète.
Il s’agit de la première des trois lettres qu’Apollinaire envoya à André Dupont (1884 – 5 mars 1916) à Douaumont, Verdun lors d’une tentative de reprise de fort). Guillaume Apollinaire l’évoque dans Le Flâneur des deux rives :

«La dernière fois qu’avant la guerre j’ai passé rue Berton, c’était il y a bien longtemps déjà en la compagnie de René Dalize, de Lucien Rolmer et d’André Dupont, tous trois morts au champ d’honneur». Avant de partir sur le front où il fut tué, André Dupont avait confié ses poèmes à André Billy qui les publia dans Apollinaire vivant.