Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
22
Mai

BINOCHE & GIQUELLO En association avec SOTHEBY'S. BIBLIOTHÈQUE R. ET B.L. AUTOGRAPHES et MANUSCRITS XIXe et XXe Siècles - ÉCRIVAINS - MUSICIENS - PEINTRES. MERCREDI 22 MAI 2019 à 14h30 Sotheby's

RÉSULTATS DE LA VENTE AVEC FRAIS
AUTOGRAPHES et MANUSCRITS XIXe et XXe Siècles - ÉCRIVAINS - MUSICIENS - PEINTRES. Avec ce catalogue s’achève la dispersion de l’importante bibliothèque R. et B. L., commencée en 2011. Cette collection littéraire constituée sur plus de soixante ans par Bernard Loliée, comportant 1950 lots, a été réunie sur un même principe entre mêlant livres et autographes de la littérature française, de la musique et des arts du XVIe siècle à nos jours.

LIEU et date de la vente : Galerie Charpentier, 76, rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris Mercredi 22 mai 2019 à 14h30 - Vente dirigée par : Alexandre Giquello et Cyrille Cohen

Exposition publique : Galerie Charpentier, 76, rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris : Vendredi 17, samedi 18, lundi 20 et mardi 21 mai de 10h à 18h - CONTACT à l'étude pour tout renseignement : Madame Odile CAULE - tél. +33 (0) 1 47 70 48 90 - E-Mail : o.caule@betg.fr - SPÉCIALISTE responsable de la vente : Anne Heilbronn, Directeur du département, Paris Tel : +33 (0) 1 53 05 53 18 - E-Mail : anne.heilbronn@sothebys.com - Benoît PUTTEMANS Spécialiste Tel : + 33 (0) 1 53 05 52 66 - E-Mail : benoit.puttemans@sothebys.com - Patricia de Fougerolle Spécialiste Tel + 33 (0) 1 53 05 52 91 E-Mail : patricia.defougerolle@sothebys.com - Simon Maguire Spécialiste pour la musique Tel : + 44 (0) 207 293 5016 et + 44 (0) 7702 503506 - E-Mail : simon.maguire@sothebys.com

Tous nos remerciements à Monsieur Jean-Paul Goujon pour son aide précieuse apportée à la rédaction des notices

Commissaire-Priseur :
Binoche & Giquello
5, rue La Boétie - 75008 PARIS
Tél. +33 (0)1 47 42 78 01
Fax. +33 (0)1 47 42 87 55
Email: o.caule@betg.fr
http://www.binocheetgiquello.com/
Expert :

Détails du lot n°4 :

  • Lot n° : 4
  • Estimation :
    15 000 - 20 000 €
  • Résultat :
    Invendu

APOLLINAIRE (Guillaume) — LETTRE AUTOGRAPHE À LOUISE DE COLIGNY-CHÂTILLON (LOU), signée Gui, datée 8 avril 1915, 4 pages in-12 (180 x 135 mm) à l’encre brune sur papier bleu, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

UNE DES TOUTES PREMIÈRES LETTRES DU FRONT (LA 4e), AVEC QUELQUES PASSAGES TRÈS LIBRES. APOLLINAIRE Y DÉCOUVRE LA VIE DES TRANCHÉES: LA VOIX DES OBUS EST UN VÉRITABLE MIAULEMENT, ILS MIAULENT COMME DES CHATS AMOUREUX.

Arrivé le 6 avril, Apollinaire lui écrit le 8 cette lettre alternant images du front, certaines très poétiques, et souvenirs souvent très libres de leur amour passé. Toutou, son rival et amant régulier de Lou, y est souvent évoqué. Adressée au Ptit Lou, elle porte une annotation au crayon à papier censurant un passage érotique.
Dès le début, Apollinaire adopte un ton très intime. À propos de confidences que Lou lui avait faites peu avant à Marseille sur SES HABITUDES SOLITAIRES, il recopie un long passage d’un dictionnaire médical: Hypertrophie des petites lèvres.
- Sous l’influence d’attouchements répétés… les petites lèvres ou nymphes peuvent acquérir un développement exagéré et faire saillie en dehors de l’orifice des grandes lèvres ou fente vulvaire. Cette hypertrophie occasionne une grande gêne dans la marche. Il indique comment y remédier par une petite opération sans danger [...] En affrontant avec des serres fines ou des points de suture les bords de la muqueuse, il ne se produit pas d’hémorragie et on obtient une guérison rapide.
NOUVELLES DES TRANCHÉES: on vit sous terre. C’est curieux. Mais tout ça manque évidemment de femmes et Toutou est un type rudement heureux de t’avoir eue là-bas [...] La vie est dure [...] C’est une vie grandiose qui ne va pas sans une mélancolie lyrique extraordinaire. Il pense à elle et a donné son nom à une étoile qu’il contemple la nuit. Revenant aux habitudes solitaires, il lui fait cette singulière prière: Je crois bien qu’il faudra en arriver à menotte. Ecris-moi des lettres qui au moins autorisent cette suprême ressource [...] Tu seras rudement gentille si tu fais ça. Enfin, on verra et peut-être même arriverai-je à une chasteté parfaite en ton honneur, ô petit Lou adoré.

Il se console par certains SOUVENIRS EXTRÊMEMENT LIBRES, VOLONTIERS SADIQUES, et qu’il détaille : Mais quels beaux souvenirs j’ai de toi à Grasse, quand je te tenais sur le canapé, comme un petit garçon que l’on va fouetter, t’avais peur de [coups] cinglants… je t’ai forcée à tenir les fesses hautes, tes grosses fesses merveilleuses, hautes sous la lumière et la schlague commença, tu te tordais, ouvrant et refermant ton petit derrière [...] Et à Nîmes, quand je t’ai prise entièrement là où tu ne voulais pas avant, te souviens-tu. Je t’ai eue vaincue, complètement vaincue et t’aurai encore… Et puis au fond tu es pure, petite Démone-Ange-Enfant que j’adore, singulier mélange de La-plus-grande-joie et de La-plus-triste-vie.

TRANSFIGURATION DU SPECTACLE DE LA GUERRE: Mon Lou, la voix des obus est un véritable miaulement, ils miaulent comme des chats amoureux. C’est fantastique. Après une anecdote sur un curé, il évoque un petit voyage en auto avec elle qui n’a jamais eu lieu mais ainsi il lui indique où il se trouve et termine : Mon petit Lou, au revoir, je t’écrirai demain: me suis plus déshabillé depuis départ de Nîmes, essayerai de le faire ce soir, mais je me demande si je ne gèlerai point [...].

Lettres à Lou, éd. M. Décaudin, lettre n° 117 — Correspondance générale, édition de V. Martin-Schmets. t. 2, 1915, n° 838, p. 288-290.
Tache d’encre rouge p. 2.