Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mar
19
Juin

Les collections ARISTOPHIL • 6 • ÉCRIVAINS & POÈTES DU XIXe-XXe, par AGUTTES. Neuilly-sur-Seine et Lyon. MARDI 19 juin 2018 à 16h00 Drouot-Richelieu

RÉSULTATS DE LA VENTE avec frais
Les collections ARISTOPHIL • 6 • ÉCRIVAINS & POÈTES DU XIXe-XXe. Dans cette vente figurent des auteurs certes majeurs, mais d’esprit et de style différents. Ainsi, sont assemblés la verve de Céline, l’humour de Huysmans, la lucidité de Genet, la délicatesse de Proust, la provocation de Wilde, la révolte de Camus, l’exotisme de Segalen, l’ironie de Viannet le charme d’Eluard. Dans cet inventaire à la Prévert - dans lequel il figure - tous ont enncommun la qualité du verbe, l’impeccable justesse des sentiments qui honorent les amateurs que nous sommes. (Claude Oterelo)

LIEU et date de la vente Drouot-Richelieu Salle 9 : Mardi 19 juin 2018 à 16h00 - Renseignements et contact : Marie du BOUCHER - Tél. : + 33 (0)1 47 45 93 06 - E-Mail : nduboucher@aguttes.com

Responsables de la vente : Claude AGUTTES (Président – Commissaire-priseur) Sophie PERRINE, Commissaire-priseur - E-Mail : perrine@aguttes.com - Tél. +33 (0) 1 41 92 06 44 - Expositions Drouot-Richelieu Salle 9 - 9 rue Drouot - 75009 Paris : Mardi 12 juin au vendredi 15 juin 2018, de 11H À 18H et Jeudi 14 juin 2018, de 11H À 21H - Mardi 19 juin 2018, de 11H À 12H - Téléphone Pendant l’exposition et la vente : 33 (0) 1 48 00 20 09

Expert : Monsieur Claude OTERELO, Membre de la chambre Nationale des Experts Spécialisés. Tél. :+33 (0) 6 84 36 35 39 - E-Mail : claudeoterelo@aol.com

Commissaire-Priseur :
AGUTTES
Société de ventes aux enchères
NEUILLY SUR SEINE
164 bis, Avenue Charles De Gaulles
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : + 33 (0) 1 47 45 55 55
CONTACT ETUDE: Laurent POUBEAU
Tel: +33 (0)1 41 92 06 45
Email: poubeau@aguttes.com
Expert :
Claude OTERELO.
Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés.
5, rue La Boétie - 75008 Paris
Tél. : +33 (0)6 84 36 35 39
Email: claudeoterelo@aol.com

Détails du lot n°911 :

  • Lot n° : 911
  • Estimation :
    1500 / 2000
  • Résultat :
    1 820 €

BARBEY D’AUREVILLY JULES (1808-1889) – L.A.S, Paris 6 mars 1842, à Madame G. de VILLAINE, au château de Saint Jean, près de Mortain (Manche) ; 2 pages et demi in-4.

♦ Longue et belle lettre de jeunesse à la mère d’un ami emprisonné. Il n’oublie pas la bienveillance de cette femme à son égard mais est forcé de lui écrire avec rudesse.
[...]

«Votre fils est en prison, Madame, il y est par vous sa mère qui ne pouvait pas ne pas l’aimer… Il a été arrêté à six heures du matin par des hommes de police, des hommes ignobles et qui pourtant se sont étonnés qu’une mère ait eu le coeur de faire arrêter son fils, sous l’infâme prétexte d’escroquerie, et qui depuis dix ans qu’ils arrêtent et qu’ils emprisonnent, n’avaient pas rencontré chose pareille… Il a passé une nuit qu’il n’oubliera plus, avec des assassins, des voleurs, le rebut gâté d’une population de grande ville… Vous avez brûlé le coeur de Victor de toutes les manières – matériellement, en le privant de sa liberté et en le soumettant à l’affreux traitement des prisons – moralement, en l’accusant d’un fait honteux, en lui arrachant tout crédit, en le frappant dans ce qui lui restait d’avenir… Ne vous repentirez-vous pas un jour d’avoir risqué autant que vous risquez ? Et n’est-ce rien quand vous auriez pu tout étouffer du scandale affreux qui menace… N’est-ce rien que de s’aliéner le coeur d’un fils qui vous aimait qui a pu avoir des torts vis-à-vis de vous, mais qui vous aimait ? [...] Est-ce donc un préjugé que la solidarité du nom qu’on porte ? Et l’opinion ne vous condamnerait pas, vous une mère ! Plus cruellement que le fils que vous auriez fait condamner je ne vois que malheur pour vous dans les conséquences de votre démarche. Je ne viens pas de vous demander de renoncer à une poursuite qui personnellement me désole.

Que suis-je pour vous demander quoi que ce soit ? L’ami de Victor, de votre fils, dont vous semblez vouloir la perte [...]»

► Superbe document