Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Jeu
15
Nov

Les collections ARISTOPHIL • 11 • LITTÉRATURE • Livres illustrés et éditions originales. Manuscrits et Lettres autographes. Des XIXe et XXe siècles, par ADER Nordmann. JEUDI 15 NOVEMBRE 2018

LITTÉRATURE . Livres illustrés et éditions originales. Manuscrits et Lettres autographes. Consacré à la littérature, ce catalogue propose, dans sa première partie, deux types d’ouvrages : d’une part des éditions originales, d’autre part des livres illustrés, publiés entre 1878 et 1987. Parmi les éditions originales, nous pouvons relever la rarissime plaquette de Joris-Karl Huysmans intitulée Sac au dos, publiée à seulement 10 exemplaires sur papier de Chine.

Commissaire-Priseur : David NORDMANN - Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr - Contact : Lucie FAIVRE E-Mail : lucie-faivre@ader-paris.fr - Tel : + 33 (0)1 78 91 10 14 - LIEU et date de la vente : Salle 1 et 7 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris - Jeudi 15 novembre 2018 à 14h00. - Exposition salle 1 et 7 : Lundi 12 novembre au mercredi 14 novembre 2018, de 11h à 18h et Jeudi 15 novembre 2018, de 11h à 12h.

Experts : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr - Et : Monsieur Eric BUSSER. Librairie Busser - 37, rue Monge - 75005 Paris. Tel : 33 (0) 6 08 76 96 80 - E-Mail : librairiebusser@orange.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°410 :

  • Lot n° : 410
  • Estimation :
    8 000 - 10 000 €

BAUDELAIRE Charles (1821-1867). L.A.S. « Charles », [Paris] 29 mars 1862, à sa mère, Mme Caroline AUPICK ; 6 pages in-8 remplies d’une écriture serrée.

Belle et longue lettre à sa mère.

Baudelaire demande à sa mère de lui avancer de l’argent avant que paraissent ses articles sur L’Esprit et le style de M. Villemain (restés à l’état de projet), pour payer son maître d’hôtel.

« Je t’assure qu’il n’y a pas de désordre dans ma vie. L’ordre y prend chaque jour un peu plus de place. Je suis triste, résigné à tout, même à souffrir jusqu’à la fin de ma vie, résigné au conseil judiciaire et décidé à faire simplement tout ce que je dois faire pour le faire détruire. – Je vais avoir quatre vol. à publier cette année. Je parierais que ces quatre vol. passeront inaperçus. On ne me rend pas justice. [...]
Les Poëmes en prose passeront aussi à la Presse. 1 000 francs ! mais, hélas ! ce n’est pas fini. Les Dandies littéraires passeront à la Presse. Peut-être aussi les Peintres philosophes. Il faut rester à Paris pour finir tout cela. Et puis pour conclure. Je crois qu’Hetzel m’achètera la réimpression, en volume, des Poëmes en prose.
L’argent de tout cela est distribué à l’avance.
J’ai encore deux autres ressources, mais moins sûres que le travail. Comme il faut des années de fatigue et de châtiment pour apprendre les vérités les plus simples, par exemple que le travail, cette chose si désagréable, est l’unique manière de ne pas souffrir, ou de moins souffrir de la vie ! »…

Baudelaire parle alors de FLAUBERT qui termine Salammbô :
« Dernièrement j’ai lu chez Flaubert quelques chapitres de son prochain roman ; c’est admirable ; j’en ai éprouvé un sentiment d’envie fortifiante. HUGO va publier ses Misérables, roman en dix vol. Raison de plus pour que mes pauvres volumes, Eureka, Poëmes en prose et Réflexions sur mes contemporains ne soient pas vus.
Avoir plus de quarante ans, payer mes dettes et faire fortune par la littérature, dans un pays qui n’aime que les vaudevilles et la danse ! quelle atroce destinée ! ».
Baudelaire reste encore à Paris pour finir ses « recherches sur les peintres et les graveurs », mais il espère, à Honfleur, « trouver, inventer des formes nouvelles pour des ouvrages de pure imagination »…
Il enverra avant son arrivée à Honfleur « une nouvelle caisse de tableaux et de gravures (c’est mon seul amusement) ».
Il ajoute qu’il attend « depuis 17 semaines » les épreuves de son article pour L’Illustration : « Je suis désolé d’avoir donné ce travail important à un journal à images. On ne lit pas ces journaux-là. Mais dans ce moment-là, je ne savais où me fourrer ». Et il craint d’avoir bientôt « des manuscrits dans 5 ou 6 endroits », qui risquent d’être retardés par la discussion du Budget…

Correspondance (éd. Claude Pichois), Bibl. de la Pléiade, t. II, p. 236.

• Anciennes collections Armand GODOY (1982, n° 159),
puis
• Daniel SICKLES (IV, 1039).