Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Ven
16
Mai

BIBLIOTHÈQUE PHILIPPE ZOUMMEROFF. CRIMES ET CHÂTIMENTS. Pierre BERGE & Associés. VENDREDI 16 MAI 2014, Drouot-Richelieu - Salle 7. PARIS

EXPOSITIONS PUBLIQUES: Drouot-Richelieu - Salle 7 Jeudi 15 mai de 11 heures à 18 heures. Tel. expo. et vente: T. +33 (0)1 48 00 20 07 EXPERTS: Thierry Bodin, SFEP, 45 rue de l' abbé Grégoire, 75006 Paris T. +33 (0)1 45 48 25 31 E. lesautographes@wanadoo.fr Jacques T. Quentin, CNE. 9-11 place de la Fusterie, CH-1204 Genève, Suisse T. +41 (0)22 311 14 33 E. quentin@iprolink.ch Benoît Forgeot, SFEP. 4 rue de l’Odéon, 75006 Paris T. +33 (0)1 42 84 00 00 - info@forgeot.com CONTACTS POUR LA VENTE Eric Masquelier T. + 33 (0)1 49 49 90 31 - emasquelier@pba-auctions.com Sophie Duvillier T. + 33 (0)1 49 49 90 10 - sduvillier@pba-auctions.com

Commissaire-Priseur :
PIERRE BERGÉ & ASSOCIÉS PARIS.
92, avenue d'Iéna - 75116 PARIS.
Tél. + 33 (0) 1 49 49 90 00
Email: contact@pba-auctions.com
http://www.pba-auctions.com
Expert :

Détails du lot n°237 :

  • Lot n° : 237
  • Estimation :
    10000 / 12000
  • Résultat :
    Invendu

[CRIME]. RAMBERT (Louis-Marius, 1903-1934) assassin. Recueil d’une trentaine de documents, Lyon 1931-1934 ; montés dans un volume in-4 (env. 65 pages formats divers), reliure basane fauve à cadres teintés et caissons avec insertions de peau…

humaine tatouée dans les plats et contreplats (Albert Guétant, Lyon). EXTRAORDINAIRE RECUEIL DE DOCUMENTS CONCERNANT LES ASSASSINS RAMBERT ET MÀILLY, ET LES TATOUAGES DE CRIMINELS, REUNIS PAR LE DOCTEUR JEAN LACASSAGNE, DANS UNE ETONNANTE RELIURE FAITE AVEC LA PEAU DE RAMBERT. Le double assassinat, à Écully (Rhone) dans la nuit du 22 au 23 octobre 1930, du chimiste Henri-Odolis Bergeron et de sa tante octogénaire Mlle Péan, à coups de marteau, est un cambriolage qui a mal tourné, reuvre de deux récidivistes déjà condamnés pour vols et cambriolages : LouisMarius Ràmbert (1903-1934) et Gustave Màilly (1903-?). Condamnés à mort par la Cour d’Assises du Rhone le 28 octobre 132, ils seront graciés et la peine commuée en travaux forcés à perpétuité le 16 mars 1933 ; Rambert mourra de tuberculose à la prison Saint-Joseph de Lyon le 25 janvier 1934, après avoir rédigé ses mémoires et les avoir confiés au docteur Jean LACASSAGNE (1886-1960), qui l’avait soigné, et à qui il lègue également sa peau. Jean Lacassagne a publié notamment une étude sur les Tatouages du “Milieu » (Albums du Crocodile, 1934). 3 photographies de Rambert au moment de son arrestation, couvert de tatouages : nu, en pied, de face ; en buste, de face ; accroupi, montrant le torse, les bras et les pieds. 4 PHOTOGRAPHIES DES fiches SIGNALETIQUE et ANTHROPOMETRIQUE de Rambert (photographies de face et profil, empreintes digitales, description précise des tatouages, mensurations). 10 coupures de presse sur la découverte du crime, le procès, l’attente de la grâce ou la mort, le décès de Rambert. Feuille de température de Rambert (novembre-décembre 1932, Prison Saint-Paul). Facture et lettre d’envoi de la Compagnie générale des Pompes funèbres de Lyon pour le transport du corps de Rambert de la Prison St Joseph à l’Institut Médico-Légal, à la charge du Professeur Lacassagne. Testament autographe signé de Rambert, Prison St Paul 12 juin 1932 (1 p. in-8) : « sentant très bien que je ne veut pas faire de vieux os je tiendrai, une fois mort à ce que mon corp füt donner à la faculté de médecine (Institut médico-légal) et ma peau pour les tatouages à vous seul M. le docteur Lacassagne”. Manuscrit a.s. du Dr Jean LACASSAGNE, Rambert en prison, 25 janvier 1934 ‘mort de Rambert (8 p. in-fol.), relatant dans le détail ses relations avec Rambert depuis son incarcération et l’évolution de sa maladie, jusqu’à son décès. 5 MANUSCRITS autographes de Ràmbert. – Mémoires de Rambert (6 p. in-4), où il raconte sa jeunesse, depuis sa naissance à Vichy, l’orphelinat, les débuts de la délinquance, le milieu, ses crimes, et conclut : « si ma vie était à refaire je préférer aller travailler que de fréquenter ; car les ouvriers que nous prenont pour des caves, pour moi se sont des affranchie et les caves ce sont nous car nous sommes dedans”). – Narration du crime par Rambert (8 p. in-4), relation détaillée, se terminant ainsi : « à Mailly et à moi on devrait nous couper la tête à tous les deux. Là se serait la vraie justice, mais je voudrais que Mailly passe le premier, pour voir tomber ses larmes”. – Arrestation de Rambert, racontée par lui-même (5 p. in-4). Les Souteneurs, par Rambert (4 p. in-4), avec d’intéressants détails sur le métier de souteneur, et le milieu de la prostitution à Lyon. – Technique du tatouage par Rambert (1 p. in-4, 16 janvier 1932, dix jours avant sa mort), racontant les techniques de tatouage, notamment comment on fabrique de l’encre rouge en broyant des briques). DESSIN représentant L’assassinat d’Écully, signé et daté par le détenu Guillot, Lyon St Paul 8 mars 1932 (24,5 x 33 cm). MANUSCRIT autographe signé de Gustave Màilly, Mémoire et impression au assise, Prison St Paul 22 mars 1933 (cahier de 16 p. in-4), dédié au docteur Lacassagne, racontant sa vie difficile, sa rencontre avec Rambert, le crime d’Écully, son arrestation, son procès… – testament autographe signé de Gustave Màilly, Lyon 1er octobre 1932 (1 p. in-8), léguant son corps au laboratoire d’anatomie pathologique.- Photographie de Mailly en convalescence à Fourvière (1921-1922). DÀNS SA RELIURE, LE RELIEUR LYONNAIS ALBERT GUETANT A INSERE SIX MORCEAUX DE LA PEAU TATOUEE DE RÀMBERT. Sur le plat sup., la poitrine, avec ses poils et le téton gauche, et les tatouages : un papillon avec les inscriptions Mon Droit. Barcat. puis Victime Col Bleu au-dessus d’un combat entre un aigle et un dragon. Au contreplat, deux fragments bras gauche : tête de femme, un marin avec l’insciption Allez-y, Moi j’en viens, croissant de lune et étoile, tête de clown, une fleur [pensée] inscrite Ma femme… Au contreplat inférieur, deux fragments du bras droit : étoile inscrite du malheur, et tête de femme avec chapeau ; tête d’apache avec casquette et foulard. Au plat inf., l’avant-bras droit : une femme dans un fer à cheval, étoile inscrite d’amour, serpent enroulé sur un baton… (petites éraflures et usures à la reliure).