Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Lun
11
Déc

ALDE Maison de ventes spécialisée livres et autographes. Éditions originales des XIXe et XXe siècles - Manuscrits autographes. Illustrés modernes. Lundi 11 dèembre 2017, à 14h00 Hôtel Ambassador

BAUDELAIRE (Charles). Les Fleurs du mal. Paris, Poulet-Malassis et de Broise, 1857. In-12 (Le présent exemplaire est bien complet de ces six pièces condamnées). DÉCADENT (Le). 1ère série. Paris, A. Baju [puis] L. Vanier, avril-décembre 1886. 34 numéros en un vol in-folio. FLAUBERT (Gustave). Madame Bovary. Mœurs de province. Paris, Michel Lévy frères, 1857 (Exemplaire de premier tirage, avec la faute à « Senart »). RIMBAUD (Arthur). Une Saison en enfer. Bruxelles, Alliance typographique (M.-J. Poot & Cie), 1873 (Édité à compte d\'auteur, il fut imprimé à petit nombre – 450 ou 500 exemplaires). VERLAINE (Paul). Aspiration. Poème autographe signé. 10 mai 1861. 2 pages et 1/2 in-4. Rare poème de jeunesse de 70 vers. etc...

LIEU et date de la vente : Hôtel Ambassador, Salon Mogador, 16 boulevard Haussmann 75009 Paris. Lundi 11 dèembre 2017, à 14h00

Exposition à la librairie Giraud-Badin 22, rue Guynemer 75006 Paris Tél. +33 (0) 1 45 48 30 58 - Du lundi 4 au samedi 9 décembre de 9h à 13h et de 14h à 18h (jusqu’à 16h le samedi 9 décembre)

Exposition publique à l’Hôtel Ambassador le lundi 11 décembre de 10 h à 12 h - Tél. pendant l’exposition publique et la vente : +33 (0) 1 44 83 40 40

Experts : Christian Galantaris. Expert honoraire près la Cour d\'Appel de Paris.Tél. : 33 (0) 1 47 03 49 65 - E-Mail : christian@galantaris.com - Et Claude Oterelo. Membre de la CNES. Tél. : 33 (0) 6 84 36 35 39 - E-Mail : claudeoterelo@aol.com

Commissaire-Priseur :
ALDE - Maison de vente Spécialisée.
Livres & Autographes.
1, rue de Fleurus - PARIS 75006
Tel: +33 (0)1 45 49 09 24
Fax: +33 (0)1 45 49 09 30
http://www.alde.fr/
Email : contact@alde.fr
Expert :

Détails du lot n°15 :

  • Lot n° : 15
  • Estimation :
    4000 / 5000
  • Résultat :
    Invendu

DÉCADENT (Le). 1ère série. Paris, A. Baju [puis] L. Vanier, avril-décembre 1886. 34 numéros en un volume in-folio, demi-basane verte, dos lisse orné (Reliure de l’époque).

. – Le Décadent. 2e série. Paris, L. Vanier, décembre 1887-mai 1889. 35 numéros en 2 volumes in-8 et in-12, demi-maroquin rouge avec coins, tête dorée, non rogné, couverture (Loutrel). Collection complète, tirée à petit nombre. Cette revue, fondée par Anatole Baju, a cessé de paraître pendant les onze premiers mois de l’année 1887. Cette interruption semble avoir démobilisé les abonnés lorsque la nouvelle série parut. Elle reçut les contributions d’auteurs au seuil de la renommée : Verlaine (24 pièces), Mallarmé (4 poèmes, dont le Tombeau d’Edgar Poe), Rimbaud (7 contributions, dont 6 n’ont pas été retenues par les éditeurs de la Pléiade), etc. Le n°34 de la première série est en fac-similé. Exemplaire enrichi de deux lettres autographes signées : – Une L.A.S. de Verlaine à Anatole Baju. [Paris, 1886 (?)]. 2 pages in-12. Le poète prévoit de quitter l’hôpital le 31 courant [en 1886, il quitte l'hôpital Tenon le 2 septembre, Pakenham date cette lettre de décembre 1887] et sollicite une occupation : « …quelque petite chose, emploi ou n’importe quoi. À la rigueur, je tâcherai d’entrer à Laënnec, hôpital où on soigne les « chroniques » … ». Il souffre depuis 1885 d’une ankylose du genou gauche consécutive à une hydarthrose et propose à Maurice du Plessys, par l’intermédiaire de Baju, une excursion au cimetière des Batignolles où se trouve son caveau de famille. « On prendrait l’omnibus de l’Odéon. On casserait une pure croûte chez un troquet et on reviendrait assez à temps pour prendre le tramway Cluny-Vitry qui pour 7 sous nous mènerait au cimetière d’Ivry, commune où est Létinois. Excursion funèbre mais qui à deux serait encore agréable [...]. Avez-vous des nouvelles de Tailhade ? Et le recueil de sonnets ? ». Il prie encore que l’on demande à Ernest Raynaud de rendre L’Ève future (1886) et L’Amour suprême (1886) de Villiers de l’Isle-Adam. Pakenham, « Répertoire de la correspondance datée de Verlaine », Revue Verlaine, 3-4, 1996. – Une L.A.S. d’Anatole Baju à Ernest Delahaye. Paris, 6 novembre 1899. 3 pages et demie in-8. Le fondateur du Décadent encourage Delahaye à écrire une vie de Verlaine [qui paraîtra : Verlaine, Paris : Messein, 1919] : « Vous l’avez assez fréquenté et surtout assez aimé pour le montrer tel que le public doit le connaître. Il importe de détruire les légendes plus ou moins ridicules et injurieuses qui le représentent comme une espèce de bouffon des lettres… ». Cette lettre brosse un véritable portrait de Verlaine. « Mais il est une légende que je souhaiterais de voir disparaître : c’est celle qui consiste à lui attribuer les mœurs que l’on reproche à Socrate… ».