Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mar
11
Déc

ADER Nordmann. Paris. Lettres & Manuscrits Autographes. Karl Marx - Sciences, Technique, Voyages - Histoire. MARDI 11 DECEMBRE 2018 à 14h00 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002 Paris

Lettres & Manuscrits Autographes. Karl Marx - Sciences, Technique, Voyages - Histoire.

LIEU et date de la vente : Mardi 11 décembre à 14h00 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002 Paris. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr - Exposition privée sur rendez-vous chez l’expert : Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Expositions publiques à la salle des Ventes Favart : Lundi 10 décembre de 11h à 18h et Mardi 11 décembre de 11h à 12h - Téléphone pendant l’exposition : 33 (0) 1 53 40 77 10

Expert : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°429 :

Karl MARX. L.A.S., Londres 19 octobre 1872, à « Cher citoyen » [Maurice Lachâtre] ; 1 page in-8 remplie d’une petite écriture serrée (cote d’inventaire notarial, 2 infimes trous de liassage) ; en français.. Sur la diffusion du…

premier fascicule de la version française du Capital, et son travail de révision de la traduction de Joseph Roy. .Une lettre de La Liberté de Bruxelles montre « qu’on n’y sait pas même où la première série du Capital est mise en vente. De Bordeaux, de Toulouse et autres villes de la France j’ai reçu des lettres où on dit la même chose. Par exemple, un de mes amis de Bordeaux m’écrit : “à Bordeaux on ne connaît point l’existence de cette traduction du Capital… Il me semble qu’on a négligé les moyens de porter la publication de l’œuvre à la connaissance de tous” »… Marx se livre alors à des critiques de l’imprimeur Lahure, qui prétend que son manuscrit, « recommandé (registered) » à la poste, ne lui est pas parvenu. « Je me suis immédiatement adressé à l’administration supérieure de la poste anglaise. C’est une chose très rare, que des lettres recommandées se perdent. Je n’y crois pas. Dans quelques jours j’aurais la réponse de la poste anglaise. Il serait très désagréable pour moi d’avoir à refaire tout le chapitre VII (III Section). J’ai déjà corrigé tout le manuscrit de M. Roy que j’ai en mains – ch. VIII, IX et grande partie du ch. X – mais à quoi bon de l’envoyer à Paris avant que je sache ce qui est devenu le ch. VII ? Autre chose. À ma demande pourquoi la deuxième série rencontre tant de retards, M. Lahure, dans sa dernière lettre du 17 octobre, me répondit que les épreuves 8 et 9 ont été envoyées à Bordeaux, à M. Roy et qu’on me les renverra après leur retour de B. Considérant que j’ai reçu les épreuves 8 et 9 le troisième Oct. et que je les ai expédiées presque immédiatement, il me semble qu’on perde beaucoup de temps inutilement »… Il termine en demandant « encore un certain nombre du 1er fascicule. Je ne pouvais pas refuser à satisfaire les demandes nombreuses des pauvres réfugiés français, de sorte que de la première centaine il ne me reste pas assez pour les journaux. Bien entendu, je ne m’occupe pas des journaux publiés en France »…