Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mar
05
Déc

Thierry de MAIGRET s.v.v. Paris. ARCHIVES TALLEYRAND - LETTRES et MANUSCRITS AUTOGRAPHES. Mardi 5 décembre 2017 à 14H30 à l’étude 5, rue de Montholon - 75009 PARIS

RÉSULTATS AVEC FRAIS
ARCHIVES TALLEYRAND - LETTRES et MANUSCRITS AUTOGRAPHES. : Charles-Maurice de TALLEYRAND. L.A.S., Philadelphie 18 janvier 1795, au banquier Olive à New-York ; Charles-Maurice de TALLEYRAND. L.A.S. « Tall. », New York 3 juillet 1795, à Emmanuel Sieyès, député à la Convention nationale, à Paris ; Charles-Maurice de TALLEYRAND. L.A., Londres 8 juin [1792], à Charles-François DUMOURIEZ (alors Ministre des Affaires étrangères) (Intéressante lettre lors de la MISSION SECRÈTE de TALLEYRAND à LONDRES en 1792 pour négocier la neutralité des britanniques) ; Charles-Maurice de TALLEYRAND. 3 L.A., Philadelphie et New-York février 1796, au banquier Olive, à New York ; 5 pages (Sur les rumeurs d’embargo et son prochain retour en France.) ; Charles-Maurice de TALLEYRAND. L.A., Paris 17 février 1797, à Moreau de Saint-Méry à Philadelphie ; 4 pages (Très intéressante et longue lettre politique à son compagnon d’exil resté aux États-Unis, sur la situation en France où Talleyrand est rentré quelques mois auparavant.) ... etc...

LIEU et date de la vente : A l’étude 5, rue de Montholon - 75009 PARIS. Mardi 5 décembre 2017 à 14H30 - Tél. + 33 (0) 1 44 83 95 20 - E-Mail : contact@thierrydemaigret.comnnContact à l’Étude : Marie OLLIER - E-Mail : mollier@tdemaigret.fr - Tél. : + 33 (0) 1 44 83 95 20

Expositions à l'Étude 5, rue de Montholon - 75009 PARIS : Le mardi 5 décembre de 10h à 12h - Téléphone pendant l’exposition et la vente : +33 (0) 1 44 83 95 20

Exposition chez l'Expert uniquement sur rendez-vous : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes - 45, rue de l’Abbé Grégoire 75006 Paris - Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31

Expert : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en OEuvres d’Art - 45, rue de l’Abbé Grégoire 75006 Paris - Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr

Commissaire-Priseur :
Thierry de MAIGRET.
5, rue de Montholon - 75009 Paris
Tél. +33 (0)1 44 83 95 20
Fax. +33 (0)1 44 83 95 21
http://www.thierrydemaigret.com/
Email: contact@thierrydemaigret.com
Contact à l'Étude : Marie OLLIER – mollier@tdemaigret.fr – Tél. : + 33 (0) 1 44 83 95 20
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°38 :

  • Lot n° : 38
  • Estimation :
    4 000 / 5 000 €
  • Résultat :
    6 320 €

LOUIS XVI (1754-1793). 9 P.S., plus 22 pièces concernant la LISTE CIVILE, 1776-1792 ; 144 pages la plupart in-fol., le tout relié en un vol. in-fol. demi-basane fauve, pièce de titre maroquin rouge sur le plat sup. Liste Civile Règne de Louis…

XVI.

► RECUEIL DE DOCUMENTS SUR LA LISTE CIVILE DU RÈGNE DE LOUIS XVI.
8 ordres de paiement signés par LOUIS XVI donnés au Trésorier Général de la Liste civile, Jean-Baptiste TOURTEAU DE SEPTEUIL, contresignés par l’intendant de la Liste civile, Arnaud de LA PORTE (une par le secrétaire d’État à la Maison du Roi, François-Emmanuel GUIGNARD DE SAINT-PRIEST) :

─ 24.000 livres au S. de LIANCOURT, Grand Maître de sa Garde-robe, pour supplément de dépenses (25 février 1791) ;
─ 475 livres à Gentil, « Portemanteau de ma Tante Victoire », « pour suplément de nourritures et entretennement » (15 décembre 1790) ;
─ 24.000 livres à Mme de DONISSAN, « Dame d’atours de ma Tante Victoire », pour les dépenses de la garde-robe de Madame Victoire (1er avril 1791) ; 750 livres à BESNARD, pour « ses dépenses pour l’entretien de ma Pendule » et son logement (23 février 1791) ;
─10.000 livres au Prieur des Feuillants, « tant pour la gratification que j’ai accordée à douze des Religieux de sa maison à raison de 600ll chacun pour le service qu’ils ont fait à la chapelle de mon Palais des Thuileries depuis le premier Juillet 1790, que pour remboursement des frais dud. service » (1er juillet 1791) ;
─ 1.500 livres à ARNOUX, « compositeur et conducteur des machines de théâtres pour les spectacles de la Cour », pour ses appointements (19 avril 1791) ;
─ 350 livres à DASSY, « médecin des Château et hôpitaux de Fontainebleau » pour ses appointements (1er septembre 1791) ;
─ 500 livres « au S. Caraffe [CARAFFA] l’un des 24 violons de ma Chambre », pour « étrennes et bonnes fêtes » à dix desdits violons (3 avril 1792).

• État nominatif « pour les dépenses de l’Illumination des Champs Elisées du 25 septembre 1791 », avec précision du métier de chacun (maçon, charpentier, menuisier, tapissier, peintre, tourneur, traiteur etc.), le tout se montant à 28.092 livres, signé par LOUIS XVI et Laporte (14 mai 1792).

• 2 quittances comptables du Département des Bâtiments du Roi (travaux de peinture et dorure au château de Versailles, 1789-1790).

• 2 quittances signées par LE ROUX, secrétaire de la Chambre du comte d’Artois (1779, 1788).

• Extrait du rôle Général de l’extraordinaire de l’argenterie de la Chambre du Comte d’Artois, signée par le Premier Gentilhomme de la Chambre, le duc de MAILLÉ (9 janvier 1785).

•État de la dépense faite pour les Écuries du comte d’ARTOIS, signé par le futur CHARLES X (1er janvier 1784).

• Ordre de paiement à trois musiciens, signé par Alexandre d’AUMONT « cy devant le Duc de VILLEQUIER » (12 avril 1791).

• 2 rôles des journées d’ouvriers qui ont travaillé à la pépinière du Roi à Vincennes en janvier et mars 1791, signés par l’abbé NOLIN, directeur, et par MIQUE et GUILLAUMOT, intendants généraux des bâtiments.

• 2 états de récapitulation de la dépense pour le service de « la Maison Bouche du Roy » et la dépense ordinaire de sa Maison pour un trimestre de 1786, signés « Louis » (secrétaire) et par le Secrétaire d’État à la Maison du Roi, le Baron de BRETEUIL.

• Ordre de paiement de 903 livres à Samuel Hirsch « pour avoir détruit dans les châteaux, fermes et jardins de Brunoy, les rats, loirs, souris, mulots », signé par Monsieur, Louis-Stanislas-Xavier, Comte de Provence [LOUIS XVIII] (1776).

• État de la dépense extraordinaire pour des deuils pris par le Roi en 1786 « à cause de la mort du Roi de Portugal, de celle du Roi de Prusse et de celle de la Princesse Amélie d’Angleterre », signé par le Baron de Breteuil, Mesnard de Chouzy, Mercier de La Source, La Chapelle, Thierri de Villedavrai, Papillon de La Ferté.

• État émargé des sommes que Monsieur ordonne être payées aux officiers et Suisses de sa Garde pour leur logement en 1779, signé par le comte de Provence.

• État des « Dépenses ordonnées par la Reine » MARIE-ANTOINETTE en 1786 pour l’extraordinaire des Menus Plaisirs (22 p. en 5 chapitres : comédies et spectacles, musique, concerts, bals…), signé par le Baron de Breteuil, Mesnard de Chouzy, La Chapelle, Thierri de Villedavrai, Papillon de La Ferté.

• État détaillé des sommes allouées chaque jour à la paneterie, échansonnerie, cuisine, etc. pour la Maison de la Comtesse d’Artois au mois de décembre 1776 (impr., signé à chaque page par d’Aiguillon et Mercier), puis des autres dépenses de sa maison, signé par le Comte de Montbel, d’Aiguillon et Mercier ; et

• « État des Revenans-bons de la dépense ordinaire de la Maison de Madame la Comtesse d’Artois pendant le quartier d’octobre 1776 » pour ses dépenses de Table, se montant à 122.620 livres, signé par les mêmes.