Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
20
Juin

Les collections ARISTOPHIL • 7 • MUSIQUE - DE JEAN-SÉBASTIEN BACH à PIERRE BOULEZ, par ADER Nordmann. MERCREDI 20 JUIN 2018 à 14h00 Drouot-Richelieu

RÉSULTATS DE LA VENTE avec frais
Les collections ARISTOPHIL (7). MUSIQUE : Depuis un fragment d’une cantate de Jean-Sébastien Bach et la rare édition de sa Clavier-Übung (1731), jusqu’au monumental manuscrit de Des Canyons aux étoiles d’Olivier Messiaen (1974), la plupart des grands génies de l’histoire de la musique sont rassemblés dans ce catalogue, et leurs œuvres résonnent à nos oreilles éblouies. De beaux ensembles présentent des lettres et manuscrits (et partitions imprimées) de Mozart, Beethoven, Berlioz, Chopin, Liszt, Gounod, Verdi, Wagner, Massenet, Debussy, Ravel, ou Messiaen… etc...

Commissaire-Priseur : David NORDMANN - Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr - Contact : Lucie FAIVRE E-Mail : lucie-faivre@ader-paris.fr - Tel : + 33 (0)1 78 91 10 14

LIEU et date de la vente : Salle 9 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris - Mercredi 20 juin 2018 à 14h00. Téléphone Pendant l’exposition et la vente : 33 (0) 1 48 00 20 09 - Expositions publiques : Salle 9 à Drouot-Richelieu. 9 rue drouot - 75009 paris - Du Mardi 12 juin au vendredi 15 juin 2018, DE 11H à 18h et Mercredi 20 Juin 2018, de 11h à 12h

Expert : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°1198 :

  • Lot n° : 1198
  • Estimation :
    500000 / 700000
  • Résultat :
    585 000 €

MUSIQUE. ALBUM MUSICAL, Musikalisches Album d’Aloys FUCHS, recueil de 112 MANUSCRITS autographes de compositeurs et musiciens, 1817-1850 ; un volume petit in-4, [5 ff]-218 pages plus des ff intercalaires, le tout chiffré 1-242 (quelques…

feuillets vierges chiffrés seulement), reliure de l’époque veau glacé aubergine, encadrement de filet doré et palmettes à froid sur les plats, tranches dorées, dos orné de deux lyres, gardes de papier glacé vert (étui).
▬►Extraordinaire album musical rassemblant 112 manuscrits musicaux autographes signés de musiciens de la première moitié du XIXe siècle, dont les plus grands tels BEETHOVEN, CHOPIN, ROSSINI, SCHUBERT, SCHUMANN, etc., véritable panorama de la vie musicale européenne et viennoise.
Aloys FUCHS (Rázová 1799-Vienne 1853), originaire de Moravie, vint à Vienne en 1816 étudier la philosophie et le droit à l’Université, Il se lia rapidement avec de nombreux compositeurs et artistes, dont Beethoven, Mendelssohn ou Schumann.
Surtout, il s’appliqua avec passion à la musicologie, rassemblant une vaste documentation sur les musiciens viennois, notamment sur Mozart, celle-ci constituant une partie importante des sources utilisées par Köchel pour son catalogue de référence des œuvres du compositeur.

Premier collectionneur systématique en Europe dans le domaine des autographes musicaux, amateur savant et infatigable, il avait pour dessein de constituer une bibliothèque musicale universelle : de 1817 à sa mort il réunit la plus importante collection musicale privée de son temps, qui compta environ 1 400 manuscrits autographes, livres et estampes, certains extrêmement précieux, ainsi qu’une correspondance d’environ 4 000 lettres. Fuchs établit plusieurs listes de ses trésors.

C’était un ensemble unique en ce qu’il comprenait non seulement les noms allemands et autrichiens les plus prestigieux mais également la quasi-totalité des noms plus modestes qui comptèrent dans l’histoire musicale du domaine germanique, sans pour autant négliger les personnalités essentielles de l’Europe de la période classique et romantique.
Par ailleurs, quand Fuchs ne parvenait pas à acquérir l’autographe qu’il convoitait, il se mettait en devoir de le copier, ou il le faisait copier.
Fuchs fit des dons importants à la Gesellschaft der Musikfreunde de Vienne, dont il était membre, qui forment une partie importante des trésors de cette institution. À sa mort, une partie importante de sa collection fut acquise par la Deutsche Staatsbibliothek de Berlin, et par d’autres institutions.

Le titre calligraphié et orné de l’album porte :
« Musikalisches Album zur Erinnerung an günstige Freunde, angelegt von Aloy Fuchs. Wien im Jahre 1830 ». L’album comptait à l’origine 85 feuillets, soit 170 pages sur papier à musique 8 lignes (21,6 x 18 cm) ; beaucoup de feuilles simples (la plupart in-8) ont été intercalées par la suite.
Les pages 1-2 et 11-17 ont été retirées par Fuchs du Stammbuch de Franz Sales Kandler (1792-1831), à savoir les manuscrits de l’Archiduc Rudolph, de Beethoven et de H. Worzischek ;
en outre, le lied de Schubert Der Blumen Schmerz (p. 3-10) provient d’un album inconnu ;
ces quatre manuscrits ont fait l’objet d’un montage « à fenêtre » avec une inscription calligraphiée. Toutes les autres contributions ont été écrites spécialement pour ce collectionneur infatigable qu’était Fuchs !

Les premières pages (titre et index) ont été écrites par le calligraphe du Stammbuch de Kandler. En regard du titre, une « Note du collectionneur » (Vienne 1832) prévient que « les reliques très prisées » de l’Archiduc et de Beethoven sont intégrées à l’album, et que la rédaction du titre ne s’applique pas à ces deux noms.
Un Index de 6 pages recense les 108 noms de l’album (à partir du n° 98, Fuchs les a écrits de sa main) ; la table a été complétée tardivement au crayon, pour compléter l’index, qui liste en tout 115 musiciens.

Le 4 septembre 1830, Ignaz Lachner a été le premier à écrire sur les pages 65-67.
En tout 80 dédicaces sont datées : 6 en 1830, 14 en 1831, 8 en 1832, etc.
La série se termine le 28 décembre 1851 avec le musicien français Duprato.

─ BEETHOVEN Ludwig van (Bonn 1770-Vienne 1827). Ms autographe signé, [Gesang der Mönche WoO 104], 1817 ; 3 pages oblong in-8 (11,6 x 17,5 cm) à 10 lignes [p. 11-13].
Ce « Chant des moines » pour 3 voix d’hommes (2 ténors et une basse) a capella est daté en fin du 3 mai 1817. Il est tiré du drame Wilhelm Tell de SCHILLER (fin de l’acte IV) :
« Rasch tritt der Tod den Menschen an »… ;
« aus Schillers Wilhelm Tell » a écrit Beethoven en titre. Il compte 12 mesures, en ut mineur, et est marqué « Ziemlich langsam », avec l’indication métronomique « Maelzels Zeitmeßer 126 ♪ ».
Sur la 3e page, sous la musique, Beethoven a inscrit la dédicace :
« aus Schillers Wilhelm Tell zum Angedenken mit Tönen begleitet für Hrn Fr: v. Kandler von Ludwig van Beethoven 1817 am 3ten May ».
Et il ajoute :
« auch zur Erinnerung an den schnellen unverhoften Tod unseres Krumpholz » (aussi en souvenir de la mort rapide et inattendue de notre Krumpholz » [le violoniste Wenzel Krumpholz était mort subitement la veille (2 mai) ; cela avait profondément bouleversé Beethoven.]

En novembre 1838, Robert Schumann avait découvert ce chant chez Fuchs et le publia en juin 1839 dans la Sammlung von Musikstücken… de la Neue Zeitschrift für Musik.

─ CHOPIN Frédéric (Żelazowa Wola 1810-Paris 1849). Ms autographe signé, Mazur [op7 n° 3], 1831 ; 4 pages et demie petit in-4 à 8 lignes [p. 111-115]. Mazurka en fa mineur op. 7 n°3 pour piano.
Signé et daté en fin : « F. Chopin Vienne ce 20/6 1831 ». [Fin novembre 1830, Chopin se rendit pour la deuxième fois à Vienne et y resta jusqu’au 20 juillet 1831. Il visita à deux reprises Fuchs, à qui il donna le manuscrit de son Rondo, Fuchs lui offrant un manuscrit de Beethoven.]
À la suite, sur la même page, l’autographe de Clara Wieck (voir ci-dessous).

─ CLEMENTI Muzio (Rome 1752-Worcester 1832). Ms autographe signé, Canone pour piano [p. 215] ;
1 page oblong in-8 à 8 lignes (provenant probablement d’un autre album) [p. 215].

─ FIELD John (Dublin 1782-Moscou 1837). Ms autographe signé, 1835 ;
1 page in-4 à 8 lignes [p. 211].
Pièce pour piano en do majeur (Nocturne ?) de 29 mesures.
En haut de la page, signature et date : « J. Field 13 août 1835 ».

─ LISZT Franz (Raiding 1811-Bayreuth 1886). Ms autographe signé, 1840 ;
1 page oblong in-8 [p. 233].
Improvisation (suite d’accords descendant de septième diminuée) sur deux portées.
Daté et signé : « Wien 23 Februar [1]840 F. Liszt ».

─ MENDELSSOHN-BARTHOLDY Felix (Hambourg 1809-Leipzig 1847). Ms autographe signé, Auf der Fahrt ;
3 pages in-4 à 8 lignes [p.  61-63].
Lied Auf der Fahrt (qui deviendra plus tard Scheidend, op.9 n° 6) pour voix et piano, en mi majeur, présentant des variantes avec la version publiée : « Wie so gelinde die Flut bewegt »… [MWV K 50].
Signé en fin « Felix Mendelssohn Bartholdy ».
Tous deux amateurs d’autographes, Fuchs et Mendelssohn entretinrent une longue amitié : ils se rencontrèrent en août 1830 à Vienne, et Fuchs ouvrit sa collection au compositeur – c’est lors de ce séjour que Mendelssohn inscrivit le présent lied dans l’album. Par la suite, ils s’aidèrent mutuellement à se procurer de précieux manuscrits musicaux : Mendelssohn fournit à Fuchs plusieurs pièces d’auteurs français, tandis que celui-ci vendit au compositeur plusieurs souvenirs de Beethoven ou encore l’aida à constituer une collection pour sa future femme Cécile Jeanrenaud. Aloys Fuchs procura par ailleurs trois pianos viennois à Mendelssohn.

Archiduc Rodolphe d’Autriche (Pise 1788-Baden 1831), Cardinal et Prince-Archevêque d’Olmütz, protecteur, élève et ami de Beethoven. Ms autographe signé, Capriccio, 1817 ; 2 pages oblong in-8 à 10 lignes [p. 1-2].
Pièce pour piano-forte en ré bémol majeur, Andante, 72 mesures. Signé et daté en fin « Rudolf MPpria Erzkerzog von Oesterreich. Wien dem 6 J[uni] 1817 ».

─ ROSSINI Gioacchino (Pesaro 1792-Passy 1868).
Ms autographe signé, Canone, 1832 ;
1 page oblong in-4 [p. 19].Canon humoristique à quatre voix en mi majeur à 6/8, sur le texte : « Or che si oscuro il ciel »…, noté sur 5 lignes.
Signé, daté et dédicacé : « G. Rossini Parigi li 4 aprile 1832 à Monsieur Fux ».

─ SCHUBERT Ferdinand (Lichtenthal 1794-Vienne 1859, frère aîné de Franz Schubert).
Ms autographe signé, Pleni sunt cœli, 1832 ;
4 pages in-4 à 8 lignes [p. 199-202].
« Aus meiner Messe » (extrait de sa Messe), pour chœur et instruments, en fa majeur, Allegro moderato. Daté et signé en tête :
« Wien, am 14. Jänner 832 Ferd. Schubert ».

─ SCHUBERT Franz (Lichtenthal 1797-Vienne 1828).
Ms autographe signé, Der Blumen Schmerz [D 731], 1821 ; 8 pages oblong in-8 à 12 lignes [p. 3-10].
Lied Der Blumen Schmerz (op.173 n° 4) pour voix et piano-forte : « Wie tönt es mir so schaurig »…, en mi mineur à 2/4, marqué Mäßig, zart ; sur un poème de János Majláth.
Daté et signé en haut : « 1824 Sept. Frz Schubert » avec paraphe.

─ SCHUMANN Robert (Zwickau 1810-Bonn 1856).
Ms autographe signé, [Davidsbündlertänze], 1838 ;
1 page in-4 à 8 lignes [p.  207].
Première partie du n°7 (sol mineur) des Davidsbündlertänze op.6, pour piano, à 3/4, marqué « Mit vielem Ausdruck » (il manque la phrase du milieu en la bémol majeur, après laquelle les mesures 9 à 24 en sol mineur doivent être répétées à l’identique).
Signé et datée à la fin :
« Erinnerung an Robert Schumann Wien, den 8ten November 1838 ». [Schumann séjourna à Vienne de début octobre 1838 à début avril 1839. C’est là qu’il rencontra Fuchs et découvrit sa riche collection de manuscrits.]

─ SCHUMANN Clara, née WIECK (Leipzig 1819-Francfort 1896).
Ms autographe signé, Ungarisches Rondo, 1838 ;
demi-page in-4 [p. 115].12 premières mesures de son Rondo hongrois pour piano, en sol mineur à 2/4, marqué Allegro moderato. Il est inscrit sur la même page que la fin de la Mazurka de Chopin.
Il est titré et daté : « Ungarisches Rondo, geschrieben zu Wien im Januar 1838 », et signé en fin : « Clara Wieck ».
▬ Autres musiciens.
Nous indiquons la page entre crochets, et abrégeons W. pour Wien (Vienne) ; la plupart de ces pages étant écrites à Vienne, nous ne le mentionnerons pas.
─ APELL Johann-David von (Cassel 1754-1832) : Salve Regina pour chœur à 4 voix [167-170].
─ BECHER Alfred-Julius (Manchester 1803-fusillé W. 1848) : Canon a tre réversible, 1841 [21].
─ BENESCH Joseph (Battelau 1795-W. 1873) : Introduction, Adagio pour quintette, 1834 [212-213].
─ BERG Conrad (Colmar 1785-Strasbourg 1852) : Empfindungen aud dem Strasbürger Münster, lied, Strasbourg 1833 [235-238].
─ BESOZZI Louis (Versailles 1814-Paris 1879) : Thema pour piano, 1840 [178].
─ BIBL Andreas (W. 1797-1878) : Præludium pour orgue, 1831 [191-192].
─ BLUMENTHAL Joseph von (Bruxelles 1782-W. 1850, directeur du Musikverein) : Ante Thronum… choral pour orgue, 1830 [57-58].
─ BÖHM Joseph (Budapest 1795-W. 1876, violoniste, maître de J. Joachim) : Caprice pour violon seul, 1831 [143-144].
─ BOUSQUET Ange-Georges (Perpignan 1818-Saint-Cloud 1854) : Tema con varizioni pour quatuor à cordes [20].
─ CRAMER Johann-Baptist (Mannheim 1771-Londres 1858) : Petit Souvenir pour piano, 1836 [214].
─ CURSCHMANN Friedrich (Berlin 1805-Langfuhr 1841) : Altes Volkslied pour chant et piano, 1833.
─ CZAPEK Leopold Eustachius (Český Krumlov 1792-Iliria 1840, ami de Chopin) : Legato pour piano [153-155].
─ DEFFÈS Louis (Toulouse 1819-1900) : « O moun païs »…, chœur d’hommes, 1850 [182].
─ DESPRÉAUX Guillaume (Clermont-Ferrand 1803-1838 ?) : Canon, 1830 [87].
─ DESSAUER Joseph (Prague 1798-Moedling 1876) : Lied, « Von Bergen schau ich »… (Helmina von Chézy), 1830 [88-92].
─ DOBLHOF-DIER Carl (W. 1762-Baden 1837) : « Lehr uns »… air avec basse chiffrée, 1832 [123-124].
─ DÖHLER Theodor (Naples 1814-Florence 1856) : Étude pour piano, 1837 [172-73].
─ DONT Jakob (W. 1815-1888) : Gott im Ungewitter, lied, 1840 [193-194].
─ DRECHSLER Joseph (Wällisch-Birken 1782-W. 1852) : Tempo di Minuetto pour pianoforte, 1838 [135-138].
─ DUPRATO Jules (Nîmes 1827-Paris 1892) : pièce pour piano, 1851 [18].
─ DURST Mathias (W. 1815-1875) : Caprice pour violon, 1840 [141-142].
─ EVERS Carl (Hamburg 1819-W. 1875) : Scherzo pour piano, 1841 [241].
─ FISCHHOF Joseph (Butschowitz 1804-W. 1857) : Allegro pour piano, 1830 [69].
─ FLOTOW Friedrich von (Teutendorf 1812-Darmstadt 1883) : 4 mesures d’un air de l’opéra Stradella [148].
─ FRANZ Stephan (W. 1785-1855) : Die Bethende, lied pour voix et guitare [53-55].
─ FRÖHLICH Johannes Frederik (Copenhague 1806-1860) : 4 stimmiger Canon [145-148].
─ GÄNSBACHER Johann (Sterzing 1778-W. 1844) « Domkapellmeister » : début d’une Fugue, 1831 [105].
─ GASSNER Ferdinand Simon (W. 1798-Darmstadt 1851) : air de 8 mesures avec dédic, 1842 [179].
─ GEVAERT François-Auguste (Huysse 1828-Bruxelles 1908) : chanson espagnole « Alamos del Prado »…, Weenen 1852 [56].
─ GRUTSCH Franz (W. 1800-1867) : Canon « Bringt die Zeit »… [51].
─ GYROWETZ Adalbert (Budweis 1763-W. 1850) : ariette de son opéra-comique Der Augenarzt « Mir leuchtet die Hofnung »…, 1845 à 83 ans [221-222 sur papier orné]
─.HASLINGER Carl (W. 1816-1868) : « Bruchstück aus meiner Klavier Sonate in C », 1836 [70-72].
─ HAUCK Wenzel (Habelschwerdt 1801-Berlin 1834) : Romanze pour piano, 1832 [159].
─ HAUPTMANN Moritz (Dresde 1792-Leipzig 1868) : Lied v. Uhland « O Tannenbaum »… (1829) [22-23].
─ HELLMESBERGER Georg (W. 1800-Neuwaldegg 1873) : Etude für die Violine (1830) [35-37].
─ HENSELT Adolph (Schwabach 1814-Warmbrunn 1889) : pièce pour piano, Sempre legato [208-209].
─ HESSE Adolph (Breslau 1809-1863) : Thema et Variation I de ses Orgel-Variationen, 1831 [108-110].
─ HORZALKA Johann Evangelist (Triesch 1798-W. 1860) : Andantino pour piano, 1836 [210].
─ JANSA Leopold (Wildenschwert 1795-W. 1875) : fragment du Finale de son Quatuor en si mineur [43-45]. ─ ─ JOSEPHSON Jacob-Axel (Stockholm 1818-Upsala 1880) : air suédois, 1845 [59].
─ KLAUSS Victor (1806-1881, organiste à Bernburg) : Præludium für Orgel, 1831 [98-100].
─ KLEMM Friedrich (1795-1876 ?) : « Osanna » à 4 voix [73-76].
─ KLENGEL August Alexander (Dresde 1783-1852) : Canone infinito a 8 voci, 1834 [216-217].
─ KONSTSKI Antoine de (Cracovie 1817-Ivanichy 1899) : 3e de ses Variations di Bravoura pour piano, 1833 [225-226].
─ KONSTSKI Charles de (Cracovie 1815-Paris 1867) : Variation 5 op.6 pour piano, 1833 [227].
─ LACHNER Ignaz (Rain 1807-Hanovre 1895) : Scherzo pour piano, 1830 [65-67].
─ LANNOY Eduard von (Bruxelles 1787-W. 1853) : Canon « Dem letzten »…, 1831 [218].
─ LICKL Karl Georg (W. 1801-1877) : Am Kalvarien-Berge pour piano, 1840 [204].
─ LIDEL Joseph (violoncelliste de Londres) : 5 mesures de son Violoncello Concert, 1841 [46].
─ LIMMER Franz (Matzleinsdorf 1808-Timisoara 1857) : Fuge mit 5 Thema (« Worte aus Haydens Schöpfung ») pour vents ou cordes [47-50].
─ LORTZING Albert (Berlin 1803-1851) : Lied des Knappen Veit de son opéra Undine, Leipzig 1845 [219].
─ MAILLART Aimé (Montpellier 1817-Moulins 1871) : thème de la Sinfonia della Vendetta, 1844 [129]. ─ MARXSEN Eduard (Nieustädten 1806-Altona 1887, maître de Brahms) : Canone a quatro « Vita brevis »…, 1834 [183].
─ MAYER Carl (Konigsberg 1799-Dresde 1862) : 7 mesures pour piano [86].
─ MONTFORT Alexandre (Paris 1803-1856) : Romance pour piano, 1833 [127-129].
─ MÜLLER Adolf (Tolna 1801-W. 1886) : lied Der blinde Hirtenknabe, 1831 [116-122].
─ Quatuor MÜLLER : Carl (1797-1873), Georg (1808-1855), Gustav (1799-1855) et Theodor (1802-1875)
─ MÜLLER : Quartette von Ludw. Van Beethoven n°1, 12 mesures de l’Allegro con brio, par les quatre signant à la fin de leur partie [133].
─ MÜLLER Wenzel (Markt Türnau 1767-Baden 1835) : extrait de son singspiel Das lustige Beylager, 1827 [85].NICOLAI Otto (Königsberg 1810-Berlin 1849) : Canon a 4 « Mein lieber Fuchs »…, 1838 [60].
─ PLACHY Wenzel (Klopotowitz 1785-W. 1858) : Graduale « Domine » à 4 voix et orgue (comp. 1808), 1838 [174].
─ PLACHY J.A. fils : Andante con moto de sa Sonate op.1, 1832 [180-181].
─ POHL Ferdinand (Darmstadt 1819-W. 1887) : Waldlied, chœur d’hommes, 1849 [184].
─ PREYER Gottfried (Hausbrunn 1807-W. 1901) : Canon a due, 1832 [197].
─ PROCH Heinrich (Leipa 1809-W. 1878) : lied, 1834 [28-30].
─ RANDHARTINGER Benedict (Ruprechtshofen 1802-W. 1893) : Ergo bibamus, chœur à 4 voix d’hommes (poème de Goethe), [187-189].
─ REGONDI Giulio (Genève 1822-Londres 1872) : pièce pour guitare, 1841 [189].
─ REICHEL Adolph (Tursnitz 1817-Berne 1896) : 12 mesures de son Quatuor op.8, 1843 [160].
─ RIES Ferdinand (Bonn 1784-Francfort 1838) : Canone a tre all’unisono, Rome 1833 [25].
─ RIES Hubert (Bonn 1802-Berlin 1886) : 12 mesures d’un Quatuor [39].
─ ROMBERG Bernard (Münster 1742-1814) : pièce pour piano, 1833 [27].
─ SAYVE Auguste de (1790-1854) : Minuetto pour piano, 1835 [185].
─ SCHENCK Johann (Wiener-Neustadt 1761-W. 1836, maître d’harmonie de Beethoven) : Romanze pour voix et harpe [231].
─ SCHLESINGER Daniel (Hambourg 1799-1839) : Impromptu pour piano, 1832 [125-126].
─ SCHMITT Aloÿs (Erlenbach 1788-Francfort 1866) : Fuga a tre voci pour piano, 1831 [93-97].
─ SCHNEIDER Friedrich (Stary Waliszów 1786-Dessau 1853) : Kyrie eleison à 4 voix, Augsburg 1829 [161-163].
─ SCHNYDER von WARTENSEE Xaver (Lucerne 1786-Frankfurt 1868) : Canon, W. 1839 [203].
─ SCHULZ Eduard (W. 1813-Londres 1876) : Andantino pour piano, 1834 [223-224].
─ SCHUNKE Christian Ludwig (Cassel 1810-Leipzig 1834) : Marcia funebre pour piano, 1833 [205-206].
─ SCHUSTER Ignaz (W. 1779-1835) : Canon, 1831 [171].
─ SCHWENKE Johann Friedrich (Hamburg 1792-1852) : Choral “Jesu, meines Lebens Leben” pour orgue, 1828 [175-177].
─ SECHTER Simon (Friedberg 1788-W. 1867, maître de Bruckner) : fugue à 3 voix sur le nom de Fuchs pour piano, 1831 [40-42].
─ SERVAIS Franz (Petersburg 1846-Asnières 1901) : extrait de sa Fantaisie romantique, 1842 [84].
─ SEYFRIED Ignaz von (W. 1776-1841) : Canonischer Scherz, 1833 [31].
─ SILCHER Friedrich (Schnait im Remstal 1789-Tübingen 1860, auteur de Der gute Kamerad) : Lorelei (Heine), chant et paroles [229].
─ SONNLEITHNER Leopold Edler von (W. 1797-1873, ami de Schubert) : Kyrie eleison de sa Messe de 1817 pour clavier, 1831 [101-104].
─ SOUBRE Étienne (Liège 1830-1871) : L’Asturienne, chant et piano, 1842[197-198].
─ SPONTINI Gasparo (Majolati 1774-1851) : 8 mesures de l’air de La Vestale « Ô des infortunés Déesse tutélaire »…, 1827 [68].
─ STADLER Joseph (W. 1796-1859) : 18 mesures d’un quatuor à cordes, 1834 [134].
─ STEGMAYER Ferdinand (W. 1803-1863) : 16 mesures d’un quatuor à cordes, 1840 [106].
─ TÄGLICHSBEK Thomas (Ansbach 1799-Baden-Baden 1867) : Andante pour violon et piano, 1833 [139-140].
─ THALBERG Sigismund (Genève 1812-Naples 1871) : Canon pour piano [157-158].
─ TOBIASCHEK Joseph (Slepotitz 1792-Teltsch 1846) : Benedictio à 4 voix d’hommes [77-83].
─ VESQUE von PÜTTINGEN Johann (Opole 1803-W. 1883) : Lied des Gefangenen voix et piano (Uhland), 1838 [32-34].
─ VIEUXTEMPS Henri (Verviers 1820-Mustapha 1881) : « Chant du Concerto de H. Vieuxtemps qu’il a composé à Vienne » [132].
─ VIVENOT Rudolph (W. 1807-Lilienfeld 1884) : Marcia funebre pour piano, 1831 [195-196].
─ WEBENAU Julie von (Lemberg 1813-Graz 1887) : Étude pour la main gauche, 1838 [164-166]. WEIGL Joseph (Eisenstadt 1766-W. 1846) : air « Laßt uns standhaft », [239].
─ WINKHLER Carl Angelus de (1787 ?-Pesth 1845) : Fughetta per il pianoforte [149-152].
─ WORZISCHEK Johann Hugo (Wamberg 1791-W. 1825) : « So leb’ denn wohl »… lied pour ténor et cembalo, 1817 [15-17].
─ WÜRFEL Wenzl Wilhem (Palnian 1791-W. 1832) : extrait pour piano de la ritournelle de son Concerto, 1831 [107].

▬ Bibliographie :
Richard Schaal, Quellen und Forschungen zur Wiener Musiksammlung von Aloys Fuchs (Graz, 1966) ; Die Autographen der Wiener Musiksammlung von Aloys Fuchs (Vienne, 1969).
Ingrid Fuchs, « Aloys Fuchs (1799-1853) : a private collector as a public institution », in Collectionner la musique : histoires d’une passion (Turnhout, 2010).

▬ Provenance : • collection Aloys FUCHS (1799-1853) ;
• Collection Louis KOCH (1862-1930) [Georg Kinsky, Manuskripte, Briefe, Dokumente von Scarlatti bis Stravinsky. Katalog der Musikautographen-Sammlung Louis Koch (Stuttgart, 1953), n° 349];
• Collection Maria Floersheim-Koch (1895-1955) ;
• Musée de l’Université Aoyama d’Osaka (Japon) [jusqu’en 2012].