Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
14
Nov

Les collections ARISTOPHIL • 10 • LITTÉRATURE • Livres anciens, Romantiques et modernes, Manuscrits et lettres autographes. De Malherbe à Chateaubriand, par AGUTTES. MERCREDI 14 NOVEMBRE 2018

LITTÉRATURE • Livres anciens, Romantiques et modernes, Manuscrits et lettres autographes. De Malherbe à Chateaubriand : Les collections Aristophil continuent à décliner leurs catalogues, riches de provenances prestigieuses : Racine, La Reine Marie-Antoinette et la Princesse de Lamballe, le formidable exemplaire de la Dixme Royale de Vauban. Les grands classiques littéraires : Molière, Stendhal, Rimbaud, Balzac, Hugo, la plupart enrichis de lettres ou d’envois. N’oublions pas les illustrations du peintre Oudry, les Roses de Redouté, Los Desastres de la Guerra de Goya. Notre parcours se termine avec Ronsard et Matisse relié par Paul Bonet, Eloa ou la soeur des Anges de Vigny dans une reliure d’André Mare.

LIEU et date de la vente Drouot-Richelieu Salle 1 : Mercredi 14 novembre 2018 à 14h00 - Renseignements et contact : Quiterie BARIÉTY - Tél. : +33 (0)1 47 45 00 91 - E-Mail : bariety@aguttes.com - Responsables de la vente : Claude AGUTTES (Président – Commissaire-priseur) Sophie PERRINE, Commissaire-priseur - E-Mail : perrine@aguttes.com - Tél. +33 (0) 1 41 92 06 44 - Expositions Drouot-Richelieu Salle 1 et 7 - 9 rue Drouot - 75009 Paris : Du lundi 12 au mardi 13 novembre de 11h à 18h et le mercredi 14 novembre de 11h à 12h

Experts : Monsieur Thierry BODIN (les les lots 75 à 315) Tél. : + 33 (0)1 45 48 25 31 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr - Monsieur Jacques BENELLI (les lots 1 à 74) Tél. : + 33 (0)1 46 33 73 51 - E-Mail : librairie.benelli@gmail.com

Commissaire-Priseur :
AGUTTES
Société de ventes aux enchères
NEUILLY SUR SEINE
164 bis, Avenue Charles De Gaulles
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : + 33 (0) 1 47 45 55 55
RESPONSABLE DE LA VENTE
Sophie PERRINE, Commissaire-Priseur
Tel: + 33 (0) 1 41 92 06 44
E-Mail: perrine@aguttes.com
Expert :
Jacques BENELLI.
Expert près la Cour d'Appel de Paris.
244, rue Saint-Jacques - PARIS 75005
Tél. : + 33 (0)1 46 33 73 51 Tel-Port : + 33(0)6 07 46 56 40
E-Mail: librairie.benelli@gmail.com

Détails du lot n°194 :

  • Lot n° : 194
  • Estimation :
    40 000 - 50 000 €

PERRAULT CHARLES (1628-1703). 30 L.A.S. « Perrault » et 3 MANUSCRITS autographes, Paris 1692-1698, à Michel BÉGON, à Rochefort ; 59 pages in-4 ou in-8, quelques adresses. Plus des notes et manuscrits autographes de Michel BÉGON (environ…

275 pages) ;
43 L.A.S. et 2 P.A.S. du libraire Antoine DEZALLIER, 1692-1700, à Michel BÉGON ;
25 lettres de divers, et 40 documents joints.
Le tout sous une chemise cartonnée ancienne (usagée), titrée :
« M. Begon intendt de la Rochelle. Mémoires sur quelques gens illustres manuscrits ».

► Important ensemble entièrement inédit concernant l’élaboration du livre Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits au naturel, sous le mécénat de l’intendant Michel BÉGON.

Ces documents attestent le rôle majeur joué par Michel BÉGON (1637-1710, intendant de la Marine, érudit, bibliophile et collectionneur) dans l’élaboration de cet ouvrage signé par Charles PERRAULT, Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits au naturel (2 tomes, Paris, Antoine Dezallier, 1696-1700), conçu pour rendre hommage au siècle de Louis XIV :
Bégon en fut à la fois le mécène, le collaborateur scientifique et le conseiller artistique, en un mot « le maître », disait Perrault.
Voir également le n° 79.

▬ A.
Charles PERRAULT.
• 30 L.A.S. « Perrault » et 3 MANUSCRITS autographes, Paris 1692-1698, à Michel BÉGON, à Rochefort ;
59 pages in-4 ou in-8, quelques adresses.
► Importante correspondance permettant de suivre les aléas matériels, artistiques et politiques de l’édition des Hommes illustres.

– 18 juin 1692. Compte rendu de la conférence de Perrault avec MM. de VILLERMONT et le graveur PINSSON. Ils sont d’accord pour faire travailler le graveur VERMEULEN : « son burin, que jay vû dans le portrait de Mr de la Quintinie, est assez bon pour ces sortes de portraits vû le nombre qu’il y en a à faire ». Ils persistent à « ne mettre que 50 portraits dans chaque volume parce que le volume sera assez gros et satisfera autant le public que s’il l’estoit davantage, qu’il sera plustost fait, et quil se debitera plus facilement estant moins cher. Nous persistons encore à se restraindre au nombre de cent pour faire deux volumes », quitte à en faire un troisième des oubliés ou des disparus. Ils travaillent donc au « choix de nos cent Illustres sur pres de 300 que nous avons ramassez »…
– 3 juillet. Il envoie le choix retenu, « avec soumission pleine et entiere à vostre choix auquel nous soumettons le nostre sans façon » ; les 75 premiers ont fait l’unanimité. Il va faire faire par Dezallier des essais pour la taille du volume et les caractères… – 24 juillet. Sur l’accord passé avec le graveur EDELINCK, « le plus habile qu’il y ayt, et qu’il y ayt peut estre jamais eû »…
– 14 août. Liste des 50 portraits du premier volume, dont près de la moitié sont déjà gravés, dont celui de Perrault lui-même… Il pense qu’on ne doit pas mettre Henri IV ni Louis XIII : « ce sont des Roys qui sont au-dessus des cathegories et qui nous ont semblé ne devoir point estre meslez avec leurs sujets »…
– 3 décembre. Liste des portraits du premier volume, avec des suggestions de remplacement pour certains (Cassini remplacé par Roberval, Huygens par Pascal, etc.) ; il ne reste plus que quatre portraits à faire…
– 29 décembre. Bégon est « le maitre », mais Perrault recommande de réserver certains portraits pour le second volume. On mettra sur les portraits les noms et qualités, ainsi que les armes, chiffres et devises, mais pas de vers ; reproduire des médailles ou tombeaux rendrait le livre trop cher. Perrault désapprouve de « dedier le livre au Roy. Cela ne produit rien et couste beaucoup par les exemplaires en maroquin qu’il fault donner à toute la Cour »…
– 22 avril 1693. À la suite du « Mémoire des 50 portraits qu’on croit devoir composer le 1er volume », dont 33 sont marqués comme gravés, Perrault explique qu’il sera facile d’en réutiliser certains pour le 2e volume en ne changeant que le visage, ce qui sera économique et rapide. Il plaide pour l’inclusion de PELISSON (d’origine protestante), très digne de l’honneur, « la catholicité de sa mort » étant bien établie, et pour celle de QUINAULT « parce quil devient fort à la mode den dire du bien » et que la voix publique l’a « mis au 1er rang des Poetes Lyriques », comme le montre la décoration du théâtre de l’opéra…
– 28 mai. Il se réjouit de l’approbation par Bégon du choix « des 50 portraits de nostre premier volume », et va s’informer des frais « pour les impressions papiers et relieures »…
– 11 juin et 5 juillet, au sujet d’une avance au fils d’Edelinck, qui va à La Rochelle.
– 3 septembre 1694. Au sujet des portraits de Marca et de Lamoignon que va graver Edelinck, et de celui de Pithou gravé par Lubin.
– 19 avril 1695. Nouvelle liste de « Noms des 50 hommes illustres dont on propose de composer le 1er volume » : « leurs eloges sont faits ou du moins jettez sur le papier » ; mais pour certains d’entre eux, Perrault veut les montrer à quelques personnes, « non seulement pour eviter les reproches et les pleintes […] mais affin aussi de profiter des memoires que lon me donnera »…
– 20 juin, sur le remplacement de Dupuy le jeune par LA FONTAINE ; communication d’une première dizaine d’éloges : « plus vous rognerez corrigerez et ajouterez et mieux ce sera »…
– 21 juin. Comme Bégon lui donne « pouvoir de regler toutes les petites difficultés », Perrault fera « rouler incessamment la presse »…
– 19 juillet. Envoi des noms des 20 premiers Illustres du second volume…
– 22 juillet. Communication de sept éloges, avec prière d’examiner la préface…
– 8 septembre. Les éloges d’Henri IV et Louis XIII donneraient beaucoup de relief au livre, mais leur intention est de « faire honneur au Roy des grands hommes que le ciel a donnez à la France dans son siecle »… Analyse de ce principe, et examen de la question du Duc d’Orléans…
– 19 février 1696. Perrault fait le point sur l’avancement du volume, presque achevé ; on travaille à l’impression des éloges, et le privilège est scellé…
– 9 mars. Anxiété concernant les portraits manquants de Turenne, Lully, Malherbe, Sarasin et Le Brun, promis par le graveur LUBIN…
– 29 avril. Sur le bruit provoqué à la Cour concernant le choix d’Antoine ARNAULD et de Blaise PASCAL pour figurer parmi leurs Illustres, et les plaintes déjà faites à M. le Chancelier, lequel craint l’avis du Roi …
– 14 mai. On remplacera Arnauld par M. de Launoy, mais les gens que celui-ci a blessés sont infiniment plus nombreux que les adversaires de celui-là. « Il n’y a presque point de province, de ville considerable, de communauté de congregation qu’il nayt offencées en degradant leurs patrons et en combattant des traditions ou ils mettent toute leur gloire »…
– 6 mai 1697. Sur la répartition des portraits du second volume entre EDELINCK et LUBIN…
– 12 juillet. 16 juillet. Décompte des exemplaires vendus par l’éditeur DEZALLIER…
– 24 novembre. Problèmes de portraits, en particulier celui de M. Du Cange, décrié par le public…
– 7 novembre 1698. Communication d’éloges, en priant Bégon de lui éviter les « faux pas »… On a reproché à Edelinck de se relâcher ; mais « la beauté des estampes depend infiniment des tableaux sur les quels on les grave »… 25 portraits sont déjà gravés pour le second volume…
– 25 novembre. Compte rendu d’une réunion pour préparer le 2e volume.
– 21 décembre. Au sujet de ses démarches « pour une place d’écrivain principal pour mon fils »…

Plus une liste autographe de 150 noms d’Illustres possibles, avec corrections et additions autographes de Bégon ; et un intéressant Projet pour l’impression et pour la vente du Livre des Portraits et des Éloges des hommes illustres françois, avec chiffrage du coût et du prix du livre,
suivi de « Remarques » autographes de Bégon sur diverses omissions : exemplaires de luxe, contacts avec les familles des Illustres, etc. ;
le projet autographe par Charles PERRAULT pour le contrat d’édition avec Dezallier, 17 octobre 1695.
→ ON JOINT quelques minutes de réponses de Bégon.

▬ B.
• Michel BÉGON.
NOTES et MANUSCRITS autographes ; environ 275 pages formats divers, plus quelques documents d’autres mains, notamment par son secrétaire.
Notes pour réviser ou compléter les notices et les épreuves des Éloges des Hommes illustres.
On retiendra d’abord le gros dossier concernant Antoine ARNAULD, accompagné d’un portrait gravé par Langlois, avec le manuscrit de la notice, les importantes corrections de Bégon, plus des pièces annexes (le grand janséniste a été écarté pour des raisons politiques du recueil), Les révisions portent sur une soixantaine de textes : la préface de l’ouvrage, puis les éloges de MM. d’Andilly, Ballin, Balzac, Mgr du Bellay, Benserade, le Cardinal de Bérulle, Bignon, Jacques Callot, Jean-Pierre Camus, Colbert, Condé, Corneille, Descartes, Du Cange, Duclos, Duperron, Pierre et Jacques Du Puy, Guillaume Du Vair, Gassendi, Godeau, d’Herbelot, le Président Jeannin, le père de La Haye, Lallemand, Lamoignon, La Quintinie, Jean de Launoy, Le Brun, Le Main, Le Maistre, Le Sueur, Lulli, Maignan, Malherbe, de Marca, Masson, Ménage, Molière, Morin, Nanteuil, le Comte de Pagan, Pascal, Peiresc, Pelisson, Perrault (« Cet eloge est a mon goust le plus bau de tous »), Petau, Poussin, Monsieur le Prince, Quinault, le cardinal de Richelieu (long commentaire), Rollat, Sainte-Marthe, Sarrasin, Scaliger, Séguier, Senault, Sirmond, H. de Sponde, Turenne, Varin, Vincent de Paul, Voiture…

Ces documents attestent l’importance de la participation scientifique et littéraire de Michel Bégon aux Hommes illustres, dont il est le mécène.
Bégon signale et corrige des solécismes, des obscurités, des redondances, cacophonies et autres répétitions, ainsi que des fautes de copiste parfois importantes.
« Cette periode est languissante et embarrassée », dit-il du début de la préface, « & comme j’ay cru que les deux premieres pages pouvoient estre mieux tournées je les ay changées a ma maniere, conservant les endroits qui m’ont paru beaux » (texte révisé joint)… Ailleurs, il invite « Mr Perraut à mettre sa pensée dans un autre jour », recommande de parler des ouvrages qui font honneur aux Illustres, émet des doutes quant aux références, et signale des omissions (charges, honneurs, liens de parenté, circonstances de décès).
Ses critiques portent aussi sur des généralités contestriés croire combien on est chagrin de la proscription qu’on a faite de M. Arnaud et de M. Pascal, je feray ce que je pourray de mon costé pour en adoucir l’infortune, ayant presentement 50 portraits de M. Pascal que je mets derriere avec M. Arnaud »…
3 avril. Il n’a vendu que les deux tiers des 250 exemplaires tirés, mais s’il n’avait pas ajouté les portraits d’Arnauld et Pascal, il n’en aurait pas écoulé une douzaine…
18 avril. « Je crois qu’on ne scauroit se dispenser de mettre dans le 2e tome Mr Le Tellier chancelier de France, Mr de Reims et M. de Barbesieux [fils et petit-fils du Chancelier] seroient fort fachés si l’on oublioit de l’y mettre. Surtout, Monsieur, point de Jesuites »… Ailleurs, il est question de ses rapports avec le graveur EDELINCK et avec Charles PERRAULT, de la distribution du tome I en province et à l’étranger, et de l’achèvement, avec retard, du second tome… Plus de nombreuses commandes de livres et quelques événements du jour : le Dictionnaire critique de Bayle, mort de Bignon, M. de Caumartin nommé conseiller d’État, grâce royale à M. Talon, etc

▬ D.
• Correspondances. 25 L.A.S. d’artistes, un imprimeur et un érudit, 1692-1698, à Michel BÉGON ;
52 pages in-4 ou in-8, plusieurs adresses, et plusieurs avec notes ou minutes de réponse.

Le graveur Gérard EDELINCK (6), concernant son travail de graveur pour les portraits des Hommes illustres et la protection accordée à son fils par Bégon, plus une de son fils avec billet joint du père au fils : plus une liste autographe de Charles PERRAULT des portraits à graver.
L’imprimeur ROGUET (7, coins un peu rongés), sur les planches des Hommes illustres qu’il fait imprimer, le portrait de Pascal, des épreuves qu’il lui soumet, des problèmes avec les graveurs.
Le Père Nicolas SARREBOURSE (10), écrites de Sainte-Geneviève de Paris, concernant l’enrichissement et la mise en valeur des collections de Bégon, les gravures qu’il fait tirer par son ordre et qu’il donne à Perrault, l’avancement des Hommes illustres, etc.
Le peintre et graveur Jacques FRIQUET DE VAUROZE, sur l’éventuelle inclusion de ses portraits gravés.
Plus 2 minutes autographes de lettres de Bégon au graveur PINSSON ;
la copie d’une lettre de Pierre BAYLE à Pinsson (coin déchiré) ;
et
un mémoire sur les manuscrits laissés par Jean-Baptiste COTELIER.

▬ E.
• Mémoires, reçus, quittances et états. 40 pièces de graveurs, imprimeurs ou libraires, ou de Bégon, concernant les travaux destinés à l’édition des Hommes illustres, 1693-1699.
Antoine DEZALLIER, Gérard EDELINCK, FRIQUET DE VAUROZE, Lubin, Pequin, Roguet, P. van Schüppen…

Plus des notes de Michel BÉGON sur les portraits faits ou à faire, des livres à faire venir de Paris.