Lot n° 133
Sélection Bibliorare

DUPIN (Charles, Baron). — Rapport du jury central sur les produits de l'industrie française exposés en 1834. — Paris, Imprimerie royale, 1836. — 3 volumes in-8, de 2 ff., LVI et 420 pp., 2 ff. ; 2 ff., LXXVI et 318 pp. ; 2 ff., 511 pp. et 5...

Estimation : 2 000 - 3 000 €
Description
ff. : maroquin rouge à long grain, encadrement de deux filets dorés et d'une roulette à froid, fers en écoinçon et guirlandes délimitant un panneau central, au centre chiffre LO couronné dans une couronne de branchages de laurier et de chêne, dos lisse orné aux petits fers et filets dorés, roulette intérieure, doublure et gardes de tabis bleu, tranches dorées (reliure de l'époque).
Édition originale.

Rapport établi par l'homme politique et économiste Charles Dupin (1784-1873), chargé de la vice-présidence du jury central de la huitième édition de l'Exposition publique des produits de l'industrie française, laquelle se déroula en 1834 à Paris, place de la Concorde (la première édition fut organisée en 1797 sur le Champ-de-Mars).

Le premier volume donne une importante introduction historique sur les progrès faits par l'industrie nationale dans divers domaines, depuis la Révolution française : arts alimentaires, arts sanitaires, arts vestiaires, arts domiciliaires, arts locomotifs, arts sensitifs, arts intellectuels et arts mathématiques. Les deux autres volumes contiennent des notices plus ou moins détaillées sur les fabricants et les artistes récompensés dans leurs domaines respectifs, ceux-ci étant répertoriés dans une liste alphabétique en tête du tome II (LXXVI pages).

On notera l'absence de médaillés d'or dans le domaine de la reliure : Simier, Koehler, Duplanil et Giroux n'ont obtenu que des médailles d'argent, et le bronze a été décerné à Muller, Lesné et Jacotier, ce dernier pour la découverte d'un procédé de décalque de gravures ou de lithographies appliqué à la reliure. Quant au domaine de la typographie, les Firmin-Didot, qui réunissent tous les éléments de la supériorité, raflent encore la mise et se sont vus une fois de plus décerner la médaille d'or, qui n'est pas sortie de leur maison depuis la première exposition en 1797.

TRÈS BEL EXEMPLAIRE IMPRIMÉ SUR PAPIER VÉLIN, JOLIMENT RELIÉ À L’ÉPOQUE EN MAROQUIN POUR LOUIS D'ORLÉANS (1814-1896), DUC DE NEMOURS, DEUXIÈME FILS DU ROI LOUIS-PHILIPPE.

Le cachet humide de la bibliothèque de ce prince est apposé sur le faux-titre du tome I.
Partager