L’info du Bibliophile


Mobilisation internationale des libraires anciens contre Abebooks

EXCLUSIF – Depuis quarante-huit heures, le monde de la librairie ancienne est en ébullition : les membres de l’International League of Antiquarian Booksellers se dressent contre Abebooks – plateforme spécialisée dans les livres anciens et rares. Une mobilisation totalement inédite qui fait suite à la suppression de comptes totalement arbitraire décidée par cette filiale d’Amazon. Tiens, encore Amazon ? Par Nicolas Gary 03/11/2018 (www.actualitte.com)

Tout commence avec une annonce d’Abebooks datée du 18 octobre : à compter du 30 novembre, les comptes des libraires situés en République tchèque, Hongrie, Corée du Sud et Russie disparaîtront, sans autre forme de procès. Bien entendu, les vendeurs situés dans ce pays sont membres de l’ILAB, qu’Abebooks courtise avec ardeur depuis longtemps.

Désolé, mais on coupe les tuyaux

« Nous regrettons sincèrement d’avoir à prendre cette décision, mais il n’est plus viable pour nous de continuer à travailler avec ces territoires du fait d’une hausse des coûts et de leurs complexités », indique simplement Abebooks aux libraires des pays concernés.

C’est un libraire de Hongrie qui a partagé ce message auprès de l’ILAB, expliquant que son métier et son activité en seraient fortement impactés, attendu que l’essentiel de son activité s’opérait en ligne. « La décision de fermer notre compte dans un délai aussi court a été vécue comme un choc violent, en particulier parce qu’aucune explication n’a été fournie, bien que nous en ayons demandé », indiquait le libraire hongrois.

« Pour notre seule entreprise, il faudra presque certainement licencier cinq employés. Et dans le même temps, nous n’avons aucune idée pour vendre ailleurs nos quelque 20.000 titres étrangers », poursuivait-il.

L’ILAB a immédiatement alerté ses membres – elle en compte plus de 1000, dont 200 juste en France –, et pris attache avec Abebooks pour tenter d’obtenir des précisions. Au niveau international, l’ILAB réunit plusieurs syndicats de libraires de lires anciens et rares. https://www.actualitte.com/article/monde-edition/mobilisation-internationale-des-libraires-anciens-contre-abebooks/91692?fbclid=IwAR3xZicGW1qRn7XGVrn2OIfwViL7aXEljnA8WCwn_vyRGZcsX531cUrxWlU

Aristophil. Heures Petau 1495.

Vente Aristophil le 16 juin 2018 à Drouot. Heures Petau à l’usage de Rome 1495. Adjugé 3 300 000 € sans les frais – Soit 4 290 000 € avec frais

La Divine Comédie » a disparu … Où sont passés les milliers d’ouvrages

Veuillez lire l’article ci dessous pour mieux comprendre la personnalité de Marino Massimo De Caro « Le faussaire qui aimait trop Galilée »

« La Divine Comédie » a disparu Où sont passés les milliers d’ouvrages qui faisaient la fierté de la Bibliothèque de Naples ?

Pendant des mois se sont affairés un directeur escroc, un curé intégriste, une étrange Ukrainienne, des conseillers de Berlusconi et… un chien.

C’est l’une des plus belles et des plus anciennes bibliothèques du monde. Nichée au coeur de Naples, immense et somptueuse, avec ses interminables rayonnages de bois grimpant jusqu’au plafond. (suite…)

Le faussaire qui aimait trop Galilée de Laurent Bergers et Paul-Henri Moinet …

Sympa l’info … Merci

Une histoire, passionnante, extraordinaire… Bernard Leborgne, fantastique… et Paul Veyssière…

Le film « Le faussaire qui aimait trop Galilée », de Laurent Bergers et Paul-Henri Moinet, sera diffusé sur France 5 dimanche 29 avril 2018 à 9h25.

Comment Massimo De Caro a-t-il réussi à tromper le monde du livre rare avec une copie remarquable d’un manuscrit de Galilée ? Jusque-là, personne n’avait réussi à reproduire la typographie d’un ouvrage aussi ancien. Récit d’une imposture.

Dans le monde du livre rare, il y a eu un avant et un après De Caro. En 2005, ce « collectionneur italien » vend à Richard Lan, un des grands experts américains en livres anciens, un exemplaire du rarissime Sidereus nuncius (traduit en français sous le titre Le Messager des étoiles) de Galilée, publié en 1610. Extraordinaire exemplaire, signé de la main de l’auteur, et illustré de quatre illustrations originales peintes et signées par lui !

(suite…)