Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Jeu
31
Aoû

LE PROSOPOGRAPHE. CATALOGUE AUTOGRAPHES & MANUSCRITS. Documents historiques - Révolution, l’émigration, l’Armée des Princes, Guerres de Vendée. Chouannerie

Documents historiques - Révolution, l’émigration, l’Armée des Princes, Guerres de Vendée. Chouannerie, la famille royale en exil.

Renseignements et Commande : Jérôme Cortade, Expert. Tel : 06 83 59 66 21. E-Mail : mail : jerome.cortade@gmail.com / jerome_cortade@orange.fr.

(Tous les documents sont visibles sur Paris, sur rendez-vous, 7 Rue d’Amboise.)n

Commissaire-Priseur :
Expert :
Jérôme Cortade. Le Prosopographe
21 Quai Georges Clémenceau, 78380 Bougival.
T. +33 6 83 59 66 21
Email: jerome_cortade@orange.fr

Détails du lot n°6 :

[GRAVURE RÉVOLUTIONNAIRE]. 2 Gravures : « Prêtre aristocrate fuyant le serment civique » & « Prêtre patriote prêtant de bonne foi le serment civique ». Août 1790. 2 gravures eau-forte (10 x 13,5 cm) sous marie-louise contrecollé sur papier…

fort ; fond rehaussé en rouge.
Gravure satirique illustrant le clergé acceptant ou refusant la Constitution civile votée par l’Assemblée nationale le 12 juillet 1790, sanctionnée contre son gré par le Roi le 24 août.
Cette loi provoqua une rupture profonde au sein du clergé entre les constitutionnels et les réfractaires ; elle sera condamnée par le pape Pie VI le 10 mars 1791.