Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
16
Mai

ADER Nordmann. Paris. Lettres & manuscrits autographes. Beaux-Arts - Musique et Spectacle - Littérature. MERCREDI 16 MAI 2018 à 14h00 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002 Paris

RÉSULTATS DE LA VENTE
Gustave COURBET (1819-1877) 4 LAS, 1860, à Charles Chappuis, professeur à la Faculté de lettres de Besançon ; 14 pages in-8. Claude MONET LAS, lundi soir 9 h [Rouen 20 février 1893], à sa femme Alice. Hector BERLIOZ LAS, 23 mai 1860, à Richard Wagner, à Paris ; 3 pages. Tibor HARSANYI (1898-1954) Manuscrit musical autographe signé. Piotr Ilitch TCHAIKOVSKI (1840-1893) LAS, [Frolovskoe] 10 septembre [1888]. George SAND LAS « George », [Paris 6 mai 1833], à Adolphe Guéroult. Marie de Rabutin-Chantal, Marquise de SÉVIGNÉ (1626-1696) LA, [aux Rochers 4 novembre ? 1671]. Alfred de VIGNY 10 LA, 1861-1863, à Augusta Bouvard ; 24 pages. Émile ZOLA LAS, Médan 28 août 1894, [au biologiste Lucien Cuénot] ...Charles BAUDELAIRE. L.A.S. « Ch. Baudelaire », Honfleur 14 mai 1859, à Félix NADAR etc...

LIEU et date de la vente : Mercredi 16 mai à 14h00 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002 Paris. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr

Exposition privée sur rendez-vous chez l’expert : Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Expositions publiques à la salle des Ventes Favart : Mardi 15 mai de 11 h à 18 h - Mercredi 16 mai de 11 h à 12 h - Jeudi 17 mai de 11 h à 12 h - Téléphone pendant l’exposition : 33 (0) 1 53 40 77 10

Expert : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en OEuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°73 :

  • Lot n° : 73
  • Estimation :
    4 000 / 5 000 €
  • Résultat :
    4 625 €

Hector BERLIOZ. L.A.S., 23 mai 1860, à Richard WAGNER, à Paris ; 3 pages in-8, enveloppe (timbre décollé).

► MAGNIFIQUE LETTRE À RICHARD WAGNER.

Il est heureux que ses articles sur Fidelio de BEETHOVEN lui aient plu. « Je les avais étudiés avec soin, mais sans espoir qu’ils fussent le moins du monde utiles. Je ne crois plus guères à l’éducation du public par la critique ; ou du moins je crois qu’un très long temps est nécessaire pour que la critique porte ses fruits. Je ne sais si vous avez encore des illusions, quant à moi je vois depuis bien des années les choses telles qu’elles sont… Vous êtes au moins plein d’ardeur, prêt à la lutte ; je ne suis moi prêt qu’à dormir et à mourir. Pourtant une espèce de joie fébrile m’agite encore un peu, si, quand je crie d’amour pour le beau, une voix me répond au loin et me fait entendre au travers des rumeurs vulgaires son salut approbateur et amical »…

La lettre de Wagner, reçue alors qu’il le croyait en Belgique, lui a fait du bien ; depuis qu’ils se sont vus il a été « bien malade, bien triste, bien tourmenté de mille manières… Pourquoi, en m’écrivant, me dites-vous : Cher maître, comme les gens cérémonieux ? Entre nous, cela ne va pas ».
La veille c’était l’anniversaire de la naissance de Wagner, et Berlioz sait les Allemands « très attentifs à l’arrivée de ces jours-là. Cela donne en effet l’occasion de manifester les doux sentimens de la famille, quand on en a une, et ceux de l’amitié, quand on a des amis. Eh bien, voyez comme je suis ; j’ai une famille, j’ai des amis excellens, et j’aurais trente jours de naissance dans l’année que personne ne s’aviserait d’en célébrer un seul, tant on sait que cela m’est désagréable…
Ne riez pas ; je suis si malade.

Adieu, bonjour, courage ; et ne me dites plus :
Cher Maître. Cela m’agace »…

Correspondance générale, t. VI, p. 155 (n° 2504).