Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Ven
16
Nov

Les collections ARISTOPHIL • 12 • BEAUX-ARTS • SPECTACLE VIVANT, THÉÂTRE, CHANSON, CINÉMA. par DROUOT ESTIMATIONS. VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018 à 14h00 Drouot-Richelieu salle 1

BEAUX-ARTS • SPECTACLE VIVANT, THÉÂTRE, CHANSON, CINÉMA. : Dans cette vente, il y a une heureuse corrélation entre le Théâtre, le Cinéma et la Chanson.nAinsi, la pièce de Victor Hugo Ruy Blas inspirera le film La Folie des grandeurs. Jean- Luc Godard adaptera Le Mépris d’Alber to Moravia, Orson Welles Le Procès de Kafka. Sarah Bernhardt n’a peut-être pas entendu, lors d’une première, après l’amputation d’une jambe, le bon mot féroce d’Ernest la Jeunesse, compagnon de beuverie d’Alfred Jarry qui lui dédicaceranUbu Roi. Jacques Prévert, scénariste du célèbre Quai des Brumes, écrira la non moins célèbre chanson Les Feuilles mortes pour un autre film de Marcel Carné. Comme Alfred Hitchcock pour le Grand Alibi, Prévert dessinera les planches préparatoires du scénario d’une Partie de Campagne. etc...

LIEU et date de la vente Drouot-Richelieu Salle 1 : Vendredi 16 novembre 2018 à 14h00 - Renseignements et contact : Clémence CLAUDE et Charlotte BRUYÈRE - Tél. : +33 (0) 1 48 01 91 08 - E-Mail : bids@drouot.com - Responsables de la vente - Philippe ANCELIN, Commissaire-Priseur. Directeur de Drouot-Estimation. Tél. : +33 (0) 1 48 01 91 07 - E-Mail : pancelin@drouot.com - Commissaire-Priseur : Alexandre GIQUELLO - Expositions Drouot-Richelieu Salle 1 - 7 rue Drouot - 75009 Paris : Lundi 12 et mardi 13 novembre 2018 de 11h à 18h Salle 1 et 7 - Vendredi 16 novembre 2018 de 11h à 12h salle 1 - Téléphone Pendant l’exposition et la vente : 33 (0) 1 48 00 20 01

Expert : Monsieur Claude OTERELO, Membre de la chambre Nationale des Experts Spécialisés. Tél. :+33 (0) 6 84 36 35 39 - E-Mail : claudeoterelo@aol.com

Commissaire-Priseur :
DROUOT ESTIMATIONS
7, rue Drouot 75009 Paris
Tél. + 33 (0)1 48 01 91 00
Fax. + 33 (0)1 40 22 96 47
www.drouot-estimations.com
E-Mail : bids@drouot.com
Expert :
Claude OTERELO.
Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés.
5, rue La Boétie - 75008 Paris
Tél. : +33 (0)6 84 36 35 39
Email: claudeoterelo@aol.com

Détails du lot n°590 :

  • Lot n° : 590
  • Estimation :
    50 000 - 60 000 €

HITCHCOCK ALFRED (1899-1980). Stage Fright (Le Grand Alibi) storyboard. Circa 1949. 130 feuillets dessinés à la mine de plomb au verso. Chemise d’origine de toile noire estampée à froid. Étiquette collée sur le premier plat avec la mention…

manuscrite «Stage Fright R.Todd/M. Dietrich /M. Wilding».
L’ensemble sous emboîtage titré de papier glace ivoire collé sur toile.

Découpage dessiné de son film «Stage Fright».
340 dessins à la mine de plomb de sa main dont un rehaussé au crayon bleu, chaque feuillet comporte trois cases.
46 cadres sont restés vierges et 22 dessins ont été barrés. Numérotation dans la marge à la mine de plomb et au crayon rouge.
«Stage Fright» (Le Grand Alibi) tourné en 1950 si situe dans l’oeuvre d’Hitchcock entre les «Amants du Capricorne» et «L’inconnu du Nord Express».
Comme les Amants… le film fut tourné à Londres dans une atmosphère très britannique avec Marlène Dietrich dans le rôle principal.
Jonathan Cooper (interprété par Richard Todd) est amoureux d’une actrice. Soupçonné d’avoir assassiné sa femme, il convainc son amie Eve (Jane Wyman) de l’aider à prouver son innocence. On retrouve là un des thèmes fondamentaux d’Alfred Hitchcock, celui de l’innocent injustement persécuté.

Le film déconcerta à l’époque par l’emploi d’un «flashback mensonger», un procédé que n’avait jamais encore osé un cinéaste.
Hitchcock s’en justifia ainsi :
«Dans les films, nous acceptons très bien qu’un homme fasse un récit mensonger. Par ailleurs, nous acceptons très bien aussi lorsqu’un personnage raconte une histoire passée que celle-ci soit illustrée en flashback comme si elle se déroulait au présent. Dans ce cas, pourquoi ne pourrions-nous pas également raconter un mensonge à l’intérieur d’un flashback?»

Ce découpage dessiné du film est une parfaite illustration de la méthode d’Alfred
Hitchcock, chaque scène est précisément écrite, et le film est entièrement dessiné plan par plan selon l’angle de vue décidé de sorte que les storyboards d’Hitchcock sont une préfiguration exacte de ce qui va apparaître à l’écran. Lorsque le tournage commence, le réalisateur n’a plus qu’à suivre le canevas qu’il a minutieusement élaboré, laissant le moins de place possible à l’improvisation.
On prétend que sur un plateau il ne regardait jamais lui-même à travers le viseur de la caméra, tant ils savaient exactement ce qui allait apparaître à l’écran.
Ayant suivi une formation de dessinateur, le cinéaste d’un trait stylisé mais vivant, fixe sur le papier chaque image du film. Ainsi pour la scène d’ouverture, alors que Jonathan et Eve fuient la police en voiture, on passe d’un plan, général du paysage à un gros plan sur le radiateur de la voiture, puis sur les deux personnages à l’avant.
Le plan suivant montre ce qu’ils ont dans leur champ de vision, la voiture fonçant vers la caméra.
A la lecture du storyboard, une tension s’installe, on est déjà dans l’action.

► Rarissime document entièrement réalisé par le maître du suspense.