Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Ven
08
Déc

ADER Nordmann. Paris. LETTRES & MANUSCRITS AUTOGRAPHES - Beaux-arts, Autographes Musicaux, Littèrature, histoire, .. VENDREDI 8 DECEMBRE 2017 à 14h15 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002

Jean DUBUFFET (1901-1985). L.S., dimanche [11 avril 1947 ?], à Louis Parrot ;… Jean-Dominique INGRES (1780-1867). L.A.S., Paris 19 juillet 1826. Paul KLEE (1879-1940). L.A.S., Saint-Raphaël 10.10.1933, à Christian Zervos. Henri MATISSE. L.A.S., Vence 3 février 1944, à Henry de Montherlant. [Claude MONET]. Ernest HOSCHEDÉ (1837-1891) collectionneur et ami... Louis DAVOUT (1770-1823) maréchal d’Empire, duc d’Auerstaedt. Oddone COLONNA, Martin V (1368-1431) PAPE en 1417, il mit fin au Grand Schisme… Pierre Joseph PROUDHON (1809-1865) le grand écrivain et théoricien politique.… etc...

LIEU et date de la vente : Vendredi 8 décembre 2017 à 14h15 Salle des ventes Favart, 3, rue Favart 75002 Paris. Tel : 33 (0) 1 53 40 77 10

Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 53 40 77 10 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr

Exposition privée sur rendez-vous chez l’expert : Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31
Expositions publiques à la salle des Ventes Favart : Mercredi 6 décembre de 11 h à 18 h : Jeudi 7 décembre de 11 h à 12 h. Téléphone pendant l’exposition : 33 (0) 1 53 40 77 10

Expert : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en OEuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°571 :

  • Lot n° : 571
  • Estimation :
    2 000 / 2 500
  • Résultat :
    2 500 €

Pasquale PAOLI (1725-1807) patriote corse. L.A.S. « Pasquale de Paoli », Corte 12 mai 1768, à un ami [le comte Antonio Rivarola] ; 2 pages in-4 (quelques infimes corrosions d’encre) ; en italien.- Intéressante lettre du général de la…

Nation Corse sur les corsaires Corses, trois jours avant la signature du traité de Versailles où Gênes cède la Corse à la France.- Il transmet 120 billets de sauvegarde pour les barques (« Gondole Margaritine ») qui vont pêcher le corail en Sardaigne. Le Vice-Roi de Sardaigne réclame des marchandises qu’il dit appartenir aux sujets de Sa Majesté Sarde, prises sur des felouques de Lerici. Paoli veut respecter ce qui est juste, et conforme au droit de la guerre et à la coutume des nations (« Con noi parche non si voglia menar buono quelche è autorizzato, e dal diritto della Guerra e dalla costumanza di tutte le nazioni »). Des biens chargés dans un port ennemi et sur un bâtiment ennemi ne sauraient être réclamés par les pauvres Corses (« non si sarebbe riclamata che alli poveri Corsi ! »). Il aurait accepté la demande de ce gouvernement si le corsaire avait été sur le compte public, comme il l’avait fait pour les coraux pris sur le feluquon d’une valeur de 8.000 lires, la réclamation étant légitime. Le corsaire qui avait fait cette prise était armé par des particuliers, et Paoli ne peut leur porter préjudice, pas plus qu’aux autres qui sont armés en Corse, car ils doivent rendre la guerre plus sensible aux ennemis qui tirent leurs ressources de la navigation (« per render piu sensibile la guerra alli nostri nemici che tirano ogni loro sussistenza dalla navigazione »). Ainsi, du Vice-Roi de Sardaigne au gouvernement du Grand-Duché, tout le monde semble conspirer pour dégoûter les Corses de la mer (« tutti sembra che cospirino a svogliarci dal mare ». Il ne comprend pas la politique menée par les Toscans et les Sardes…