Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
14
Nov

Les collections ARISTOPHIL • 10 • LITTÉRATURE • Livres anciens, Romantiques et modernes, Manuscrits et lettres autographes. De Malherbe à Chateaubriand, par AGUTTES. MERCREDI 14 NOVEMBRE 2018

LITTÉRATURE • Livres anciens, Romantiques et modernes, Manuscrits et lettres autographes. De Malherbe à Chateaubriand : Les collections Aristophil continuent à décliner leurs catalogues, riches de provenances prestigieuses : Racine, La Reine Marie-Antoinette et la Princesse de Lamballe, le formidable exemplaire de la Dixme Royale de Vauban. Les grands classiques littéraires : Molière, Stendhal, Rimbaud, Balzac, Hugo, la plupart enrichis de lettres ou d’envois. N’oublions pas les illustrations du peintre Oudry, les Roses de Redouté, Los Desastres de la Guerra de Goya. Notre parcours se termine avec Ronsard et Matisse relié par Paul Bonet, Eloa ou la soeur des Anges de Vigny dans une reliure d’André Mare.

LIEU et date de la vente Drouot-Richelieu Salle 1 : Mercredi 14 novembre 2018 à 14h00 - Renseignements et contact : Quiterie BARIÉTY - Tél. : +33 (0)1 47 45 00 91 - E-Mail : bariety@aguttes.com - Responsables de la vente : Claude AGUTTES (Président – Commissaire-priseur) Sophie PERRINE, Commissaire-priseur - E-Mail : perrine@aguttes.com - Tél. +33 (0) 1 41 92 06 44 - Expositions Drouot-Richelieu Salle 1 et 7 - 9 rue Drouot - 75009 Paris : Du lundi 12 au mardi 13 novembre de 11h à 18h et le mercredi 14 novembre de 11h à 12h

Experts : Monsieur Thierry BODIN (les les lots 75 à 315) Tél. : + 33 (0)1 45 48 25 31 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr - Monsieur Jacques BENELLI (les lots 1 à 74) Tél. : + 33 (0)1 46 33 73 51 - E-Mail : librairie.benelli@gmail.com

Commissaire-Priseur :
AGUTTES
Société de ventes aux enchères
NEUILLY SUR SEINE
164 bis, Avenue Charles De Gaulles
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : + 33 (0) 1 47 45 55 55
RESPONSABLE DE LA VENTE
Sophie PERRINE, Commissaire-Priseur
Tel: + 33 (0) 1 41 92 06 44
E-Mail: perrine@aguttes.com
Expert :
Jacques BENELLI.
Expert près la Cour d'Appel de Paris.
244, rue Saint-Jacques - PARIS 75005
Tél. : + 33 (0)1 46 33 73 51 Tel-Port : + 33(0)6 07 46 56 40
E-Mail: librairie.benelli@gmail.com

Détails du lot n°13 :

  • Lot n° : 13
  • Estimation :
    180 000 - 200 000 €

EXEMPLAIRE DE SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN COMPORTANT QUATRE PAGES DE NOTES AUTOGRAPHES SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN (1633-1707). Projet d’une dixme royale, (Rouen) 1707. In-4 (251 x 190 mm).

Veau fauve de l’époque, triple filet à froid en encadrement sur les plats, dos à nerfs orné de fleurs de lys, pièce de titre maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches marbrées.
4 ff., 204 pp., 19 pp. pour l’index,
1 p. d’errata, un tableau dépliant.

► Très rare édition originale.

Les Arrêts du Conseil privé du roi devaient enjoindre que tous les exemplaires (au nombre de 276) fussent saisis, confisqués et mis au pilon » (En Français dans le texte n°134).

Imprimée furtivement à quelque trois cents exemplaires hors commerce, sans nom d’auteur, la Dîme royale fut condamnée à la destruction par le Conseil privé du roi Louis XIV le 14 février 1707. Les finances étant du domaine réservé de la monarchie, l’ouvrage ne manqua pas de faire grand bruit à Paris et à la Cour. Le Maréchal de Vauban avait pris le risque de faire circuler son projet de réforme en usant de tout son crédit de grand serviteur de l’Etat. Sa disgrâce et sa mort, le 30 mars, dénouèrent la crise.
Au déclin du grand règne, le Maréchal formule un programme trop en avance sur son temps et préconise une dîme proportionnelle aux revenus qui viendrait se substituer aux autres impôts, frappant toutes les classes confondues. Le Projet ruinait le pouvoir des privilégiés et des financiers. « La robe entière en rugit pour son intérêt », écrit Saint- Simon.

L’ouvrage révèle le démographe, l’ingénieur, le statisticien, l’agronome. Il évalue la population du royaume à dix-neuf millions de sujets (la sous-estimant de dix pour cent seulement), quand on pourrait en nourrir aisément vingt et- un millions, juge-t-il.

► Exceptionnel exemplaire de Vauban lui-même comportant quatre pages de notes autographes jugées alors bien trop hardies pour être publiées. Les armes gravées de l’auteur sont collées sur le titre, et en guise de bandeaux et culs-de-lampe pour chaque chapitre.

Les quatre pages de notes et corrections sont intercalées entre les pages 170 et 171 ; les pages 171 à 174 étant elles-mêmes raturées par endroits.

On citera ce passage qui donne le ton :
« Il faut distinguer deux sortes de nobles : les uns qui le sont par le mérite et les services que leurs ancêtres ont rendus à l’État, ou qu’ils ont rendu et rendent encore eux-mêmes ; les autres pour avoir acheté la noblesse par argent. Les uns sont utiles à l’État, parce qu’ils le soutiennent et lui font honneur, au lieu que les autres lui sont à charge, comme il a été montré au commencement de ce traité. Ainsi, ce qui va être dit regarde la véritable noblesse, dont il serait bon de faire un catalogue dans chaque province, et même dans chaque généralité, pour ne pas s’y méprendre. »

Ce précieux exemplaire est cité par Brunet (Supplément II, 848).
Rousseurs, reliure restaurée, charnières fragiles.
─ Référence :
En français dans le texte, BN, 1990, n° 134. Schumpeter, Histoire de l’analyse économique I, 1983, pp. 287-288 : « Un des travaux remarquables dans le domaine des finances publiques, inégalé avant ou après dans la clarté et la force de l’argument (…). Jamais personne ne comprit mieux la véritable relation entre les faits et l’argumentation.
C’est ce qui fait de lui un classique de l’économie. » Quentin, Fleurons de la Bodmeriana, 2005, n° 44.

─ Provenance :
• Henri de Lassize (cat. II, 1867, n° 1288).
La collection de ce bibliophile éminent offrait une réunion incomparable de livres précieux consacrés à l’histoire des idées et à l’économie politique.