Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Mer
05
Oct

SOTHEBY'S. Bibliothèque cynégétique du Verne. Vénerie, fauconnerie, chasses. Mercredi 5 octobre 2016 à 10h30 et 14h30. Galerie Charpentier, 76 rue du Faubourg Saint Honoré, Paris.

La vente aux enchères d'une sélection de livres rares de la bibliothèque des comtes de chasse et colportage Du Verne, a réalisée un total de 2 millions €.

Bibliothèque cynégétique du Verne, la plus importante collection apparue sur le marché depuis plus de trente ans. La bibliothèque fut bâtie et enrichie avec ferveur, sur plus d’un siècle et demi, par trois générations de collectionneurs : Joseph du Verne, puis son fils Pierre du Verne, lequel transmit sa passion à sa fille Nicole du Verne–Bernis.
Joseph du Verne commença à collectionner les livres sur la chasse à la fin du XIXe et participa aux plus prestigieuses dispersions bibliophiliques de son époque (comme la vente du baron Jérôme Pichon en 1894 ou encore celle de la bibliothèque cynégétique de la duchesse d’Uzès en 1933). A sa mort, Pierre du Verne, son fils, hérita de sa passion et s’entoura des plus grands spécialistes de son temps, dont le libraire Jules Thiébaud, auteur de l’incontournable Bibliographie des ouvrages sur la chasse.

Cette première vente sera composée d’une sélection d’environ 270 ouvrages, principalement français, consacrés à la chasse sous toutes ses formes (vénerie, fauconnerie, chasse à tir, etc…). Les exemplaires proviennent souvent des plus grands collections : Baron Pichon, Schwerdt, Auguste Veinant, Baron de Lassus, Grandjean d’Alteville, etc…

Experts : Sotheby’s New York. Adrien Legendre. E-Mail : adrien.legendre@sothebys.com - Tel : +1 212 894 1040
Sotheby’s Paris. Anne Heilbronn. E-Mail : anne.heilbronn@sothebys.com - Tel : +33 1 5305 5318
Expert indépendant. Michel Scognamillo. E-Mail : scolivre@gmail.com - Tel : +33 (0)6 77 13 92 76

Expositions Galerie Charpentier, 76 rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris : Samedi 1 Oct - Dimanche 02 Oct - Lundi 3 Oct - Mardi 04 Oct

Commissaire-Priseur :
Sotheby's.
76 rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris.
Galerie Charpentier. Tel : 33 (0) 1 53 05 53 05
Expert :

Détails du lot n°212 :

  • Lot n° : 212
  • Estimation :
    150 000/250 000 €
  • Résultat :
    519 000 €

Phébus, Gaston III de Foix-Béarn, dit Gaston DES DEDUIZ DE LA CHASSE DES BESTES SAUVAIGES ET DES OYSEAUX DE PROYE. NOUUELLEMENT IMPRIMÉ À PARIS. PARIS, ANTOINE VÉRARD, S.D. [VERS 1507-1510].

VOIR le catalogue et les RESULTATS de la VENTE

 

In-4 (229 x 172 mm) de 134 ff (a4, b-y6, z4 ; impression sur deux colonnes à 42 lignes). Maroquin rouge, dos à nerfs, doublure de maroquin vert encadrée d’une dentelle dorée, gardes de papier ancien à la colle, deux filets sur les coupes, tranches dorées (Chambolle-Duru). Auréoles claires aux trois premiers cahiers ; derniers feuillets un peu taché ; infimes trous de vers aux premiers feuillets ; petites restaurations aux coins inférieurs des cinq derniers feuillets.

Édition originale de l’un des plus grands livres de vénerie et de fauconnerie. Le Livre de Chasse de Gaston Phébus (1331-1391), grand soldat et encore plus grand veneur, est en effet, après le Livre du Roy Modus, « le plus ancien grand traité de vénerie écrit en français. Composé vers 1370, il fut avec le Roy Modus le seul traité de chasse que purent consulter nos aïeux pendant près de deux siècles, jusqu’à la venue de Du Fouilloux » (Thiébaud).

C’est aussi le premier livre de chasse sortant des presses d’un imprimeur parisien. On en connaît une douzaine d’exemplaires, la plupart cités par Thiébaud. Le traité de Gaston Phébus est suivi d’un important ouvrage en vers de Gace de La Bigne (ou Bugne, ou encore Buigne), poète et prélat d’origine normande actif à la fin du XVe siècle et qui fut le chapelain de Charles V. Ce long poème consacré à la fauconnerie, connu sous le nom de Roman des oyseaux, occupe près de la moitié du volume. Antoine Vérard a supprimé du texte des Déduits tous les passages pouvant faire attribuer à Gace de La Bigne ce poème remarquable, que l’on a longtemps confondu avec le traité de Gaston Phébus.

Un livre très précieux, remarquablement illustré. L’illustration, gravée sur bois, se compose de 2 grandes figures placées au début de chaque ouvrage (une scène de chasse au cerf et au sanglier pour Phébus ; une ville fortifée avec souverain, fauconniers et bouffon pour Gace) et de 50 figures de plus petit format (un quart de page environ), soit : 27 pour Phébus (animaux et scènes de chasse) et 23 pour Gace (animaux et sujets variés). « Le Baron de Lassus a, le premier, fait remarquer que le grand bois par lequel débute le poème de Gace de La Bugne avait déjà servi pour l’édition de la Cité de Dieu, publiée par Vérard, et que la plupart des figures du Roman des Oyseaux sont empruntées au Roman de la Rose, de Vérard » (Thiébaud). Plusieurs bois d’animaux proviennent de l’Hortus sanitatis publié par le même Vérard vers 1500. Très bel exemplaire, finement relié. Il a figuré en 1895 au Bulletin Morgand (1895, n° 27768) et était revêtu, à l’époque, d’un modeste vélin du XVIIe siècle. Relié à nouveau par Chambolle-Duru en maroquin rouge doublé de vert – comme l’exemplaire Jeanson qui avait appartenu à Rahir (tous deux sont cités par Thiébaud) –, il porte en outre l’ex-libris gravé de Hyacinthe-Théodore Baron (1707-1787), célèbre médecin parisien, et, sur le titre, un cachet monogrammé à l’encre bleue (FSG), non identifié. Sur le verso de la deuxième garde, note bibliographique au crayon probablement de la main du bibliographe de la librarie Nourry.

Références : Brunet, IV, 598. – Thiébaud, 728-729. — Mortimer (French), 245 : « extremely rare ». – Macfarlane (Vérard), 180. – Souhart, 376-377 : « admirablement bien imprimée ». – Schwerdt, II, 69. – Huzard, II, 4861. – Brigitte Moreau, 1507/75. – Bechtel, P-123. – Harting, 143.