Connexion

    Inscription

    Récupération de
    mot de passe

  • Connexion
  • Mes enchères
Association pour la recherche des livres anciens, rares et précieux, Bibliorare a plus de 15 ans de mises en ligne et plus de 900.000 Références
Bibliorare.com Le Portail du Livre Ancien et Rare a pour but de maintenir la mémoire de l’écrit sous toutes ses formes. Diffusion de publications et mise en relation des bibliophiles sur la toile. Bibliorare.com The gateway to rare and old books. Its aim is to keep the memory of all written heritage alive ; to distribute publications and to facilitate contacts between booklovers on the Web.

Aide

  • Parcourez les catalogues des ventes à venir, et ajoutez les lots à votre liste d'enchères pour laisser un ordre d'achat ou enchérir par téléphone.
  • Votre liste d'enchères complétée, cliquez sur le bouton Valider pour transmettre votre enchère privée au commissaire-priseur de la vente.

Ma liste d’enchères

Facebook

Jeu
15
Nov

Les collections ARISTOPHIL • 11 • LITTÉRATURE • Livres illustrés et éditions originales. Manuscrits et Lettres autographes. Des XIXe et XXe siècles, par ADER Nordmann. JEUDI 15 NOVEMBRE 2018

LITTÉRATURE . Livres illustrés et éditions originales. Manuscrits et Lettres autographes. Consacré à la littérature, ce catalogue propose, dans sa première partie, deux types d’ouvrages : d’une part des éditions originales, d’autre part des livres illustrés, publiés entre 1878 et 1987. Parmi les éditions originales, nous pouvons relever la rarissime plaquette de Joris-Karl Huysmans intitulée Sac au dos, publiée à seulement 10 exemplaires sur papier de Chine.

Commissaire-Priseur : David NORDMANN - Responsable de la vente : Monsieur Marc GUYOT. Tel : 33 (0) 1 78 91 10 11 - E-Mail : marc.guyot@ader-paris.fr - Contact : Lucie FAIVRE E-Mail : lucie-faivre@ader-paris.fr - Tel : + 33 (0)1 78 91 10 14 - LIEU et date de la vente : Salle 1 et 7 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris - Jeudi 15 novembre 2018 à 14h00. - Exposition salle 1 et 7 : Lundi 12 novembre au mercredi 14 novembre 2018, de 11h à 18h et Jeudi 15 novembre 2018, de 11h à 12h.

Experts : Monsieur Thierry BODIN, Les Autographes. Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d’Art. 45, rue de l’Abbé Grégoire - 75006 Paris. Tél. : + 33 (0) 1 45 48 25 31 - Fax : + 33 (0)1 45 48 92 67 - E-Mail : lesautographes@wanadoo.fr - Et : Monsieur Eric BUSSER. Librairie Busser - 37, rue Monge - 75005 Paris. Tel : 33 (0) 6 08 76 96 80 - E-Mail : librairiebusser@orange.fr

Commissaire-Priseur :
ADER Nordmann.
Société de Ventes Volontaires
3, rue Favart 75002 PARIS
Tél : + 33 (0)1 53 40 77 10
Fax : + 33 (0)1 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr
www.ader-paris.fr
Expert :
Mr Thierry BODIN, Les Autographes.
Syndicat Français des Experts Professionnels en Œuvres d'Art
45 rue de l'Abbé Grégoire 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 45 48 25 31
Fax : +33 (0)1 45 48 92 67
Email: lesautographes@wanadoo.fr

Détails du lot n°395 :

  • Lot n° : 395
  • Estimation :
    15 000 - 20 000 €

VERLAINE (Paul). Sagesse. Paris : Société générale de librairie catholique, Ancienne Maison Victor Palmé ; Bruxelles : Ancienne Maison Henri Goemaere, 1881. — In-8, 232 x 147 : (4 ff. premier blanc), 106 pp., (1 f. blanc), couverture imprimée.

Maroquin bleu nuit janséniste, dos à nerfs, doublures de maroquin bleu de prusse bordé d’un filet doré et orné d’un encadrement de roses dorées et mosaïquées de maroquin blanc, gardes de soie bleu nuit, doubles gardes, tranches dorées sur témoins, couverture et dos conservés, étui (Joly fils).

► Édition originale de l’un des titres les plus recherchés de Paul Verlaine, regroupant les poésies parmi les plus célèbres du poète. Publiée à compte d’auteur, elle n’a été tirée qu’à 500 ou 600 exemplaires sur papier vélin blanc d’édition. Il n’y a pas eu de grands papiers.

► Précieux exemplaire enrichi des 2 pièces suivantes :
─ LAS de l’auteur à Ernest Delahaye, Boston, mardi 23 mai 1876, 2 pages in-8. Verlaine écrit sa déception de n’avoir que 3 élèves : « Aussi serait-il des plus probables que jeudi en huit Boston perdît l’honneur de m’avoir en ses murs. » Il irait à Londres, « histoire d’y gagner sûrement du moins je le pense, mon loyer et ma nourriture… »
Il lui demande de lui trouver un Tennyson et une édition d’Edgar Poe et lui envoie « une petite pièce bien curieuse pour le sujet », sans doute, se demande-t-il, « une traduction d’une vieille hymne latine oubliée. »
Il joint également une pièce cueillie dans le dernier numéro du journal Wibéral. Il termine avec des considérations plus politiques :
« La France va «à la merde».
C’est clair. Mais que penses-tu des orateurs de la gauche ? Jamais je crois pareilles nullités n’eurent lieu. Quelle crasse, quelle crasse ! »

Au verso, Verlaine a ajouté un sonnet autographe, « fragment de «Sago» », première abréviation utilisée pour Sagesse, signé « P.V. » et daté « Boston mai 76 ». Il s’agit du poème figurant à la page 19 du recueil. Il présente des ratures et deux variantes, l’une au début du premier vers du premier tercet où Et le cœur ! est devenu dans la version définitive imprimée Et le reste !, et à la fin du premier vers du second tercet où dans l’orgueil est devenu sous l’orgueil.

Cette lettre fut collationnée par Pakenham dans l’édition de la Correspondance générale de Verlaine, pages 511-512, lettre 76-10.

─ lithographie originale de Maurice Denis, rehaussée à la gouache par l’artiste, illustrant ces 5 vers extraits du poème figurant pages 62 à 69 :
« Et je te (sic) bénirai d’un repas délectable / Auquel l’ange n’aura lui-même qu’assisté / Et tu boiras le Vin de la Vigne immuable / Dont la Force, dont la douceur, dont la bonté / Feront germer ton sang à l’immortalité. » (page 67).
Pierre Cailler cite deux versions de cette illustration, mais ne connaissait semble-t-il pas celle-ci.
La première date de 1896 et a été gravée sur bois en couleurs, intitulée Scène biblique.
La seconde, datant de 1907, représente le même sujet avec des variantes mais lithographiée en couleurs ; elle est intitulée La Communion de Noëlle Denis.
Celle que nous avons dans cet exemplaire propose une troisième version, en partie lithographiée, en ce qui concerne notamment le vert, et rehaussée à la gouache.

Les 3 portent bien autour les vers de Verlaine. Il s’agit très vraisemblablement d’une pièce de circonstance donc publiée à un nombre très restreint d’exemplaires. Elle a été introduite dans l’ouvrage par Gabriel Thomas, grand collectionneur de Maurice Denis ; les notices des catalogues de ventes où il figurait, décrivent par erreur cette illustration comme une gouache originale.

Très bel exemplaire en maroquin doublée.

─ Provenances :
• Lacombe (vente 20 janvier 1921, n° 582, avec la lettre à Delahaye).
• Gabriel Thomas (vente 27 mars 1936, n° 320, illustration de Maurice Denis ajoutée).
• Laurent Meeüs, avec ex-libris.
• Raoul Simonson, avec ex-libris (Sotheby’s, 19 juin 2013, n° 294).

─ On joint :
• VERLAINE (Paul). Sagesse. Manuscrit remis, en 1880, à la Société de Librairie catholique, pour l’impression de la première. Avertissement d’Ernest Delahaye.
Paris : Albert Messein, 1913.
— In-8, 226 x 170 : portrait, (2 ff.), 28 pp., (1 f.), (102 ff.), couverture imprimée.
Bradel cartonnage de papier marbré, dos lisse, non rogné, couverture et dos conservés (reliure de l’époque).
Fac-similé du manuscrit original de Sagesse, illustré d’un portrait de l’auteur sur papier de Chine d’après Eugène Carrière.
Un des 922 exemplaires sur vélin réglé.
Exemplaire bien conservé.

─ On joint également :
• un poème autographe signé de Paul Verlaine, Souvenirs de prison (Mars 1874), une page in-8, sur un feuillet découpé de l’administration générale de l’assistance publique à Paris.
Il s’agissait à l’origine du 9e et avant-dernier dizain du long poème intitulé Vieux Coppées faisant partie du recueil Cellulairement qui ne vit jamais le jour du vivant de l’auteur.
Les pièces qui le composaient furent entre autres redistribuées dans Jadis et naguère (1884), Parallèlement (1889) ou Invectives (1896).
C’est dans ce dernier ouvrage que fut publié ce dizain, formant le 35e poème du recueil. Il sera rétabli dans son poème d’origine dans l’édition posthume de Cellulairement faite en 2013.

Le manuscrit ne possède aucune rature. Il ne figurait pas à la collection de Raoul Simonson.