Lot n° 228
Sélection Bibliorare

[MONET] .– DURAND-RUEL (Paul) Réunion de 12 lettres autographes signées à Claude Monet. Paris, 29 janvier 1885-18 juin 1885. 25 p. sur 3 ff. simples et 9 doubles ff. in-8 (21,8 x 13,8 cm). Importante correspondance de Paul Durand-Ruel à Claude...

Estimation : 6000
Enchérir en LIVE
Description
Monet. Durand-Ruel évoque les problèmes financiers de Monet et ses nombreuses dettes : « Dès la réception de votre lettre de ce matin, j’ai été chez Nivard et je lui ai dit ce que j’avais déjà assuré à son homme d’affaires, que je me chargeais de la somme que vous lui deviez et en conséquence que je le priais de surseoir aux poursuites dirigées contre vous » (lettre du 8 février 1885). Paul Durand-Ruel expose ensuite à Monet son projet de créer un cercle d’artistes et des expositions : « Nous avons eu ce soir une petite réunion de peintres dans le but de conserver pour les expositions de tableaux le local de la rue Laffitte. Il s’agirait d’y former une espèce de cercle intime où tous les artistes dignes de ce nom pourraient se rencontrer, exposer leurs tableaux et y coudoyer les amateurs » (lettre du 23 février 1885). Quelque peu réticent, Paul Durand-Ruel insiste pour convaincre Monet : « Il est certain que si l’exécution en était possible, c’est vous et Renoir qui auriez tout le succès et le profit dans une semblable exposition » (lettre du 25 février 1885). Enfin, Durand-Ruel évoque l’exposition des tableaux de Monet et lui fait part des premières ventes : « Votre exposition chez Petit produit une très bonne impression sur certains amateurs […] j’ai vendu à un agent de change votre Hiver à Giverny Temps gris » (lettre du 27 mai 1885). Bel ensemble. JOINT DURAND-RUEL (Paul). Réunion de 5 lettres autographes signées à Claude Monet. Paris, 1er mars 1904-30 juillet 1904. 10 p. sur 2 ff. simples et 3 doubles ff. in-8 (20,8 x 13,4 cm). Importante correspondance à Claude Monet, à propos de l’exposition de ses Vues de la Tamise à Londres du 9 mai au 4 juin 1904. Dans une lettre du 1er mars 1904, Durand Ruel fait parvenir à Monet la somme de 10 000 francs mais ajoute que « le commerce est arrêté ». Il évoque ensuite l’exposition à venir (à partir du 9 mai) de ses Vues de la Tamise à Londres : « je suis persuadé que nous aurons un très grand succès avec vos vues de Londres malgré les événements […] ». Le 4 juin 1904, Durand Ruel dresse à Monet un bilan élogieux de l’exposition qui vient de s’achever : « L’Exposition a attiré beaucoup de monde ces jours-ci et le succès qu’elle a obtenu est incontestable. » Quelque temps après, Durand Ruel essaye de convaincre Monet d’exposer ses toiles à Londres. Devant les réticences de Monet, il insiste : « Je comprends vos hésitations […]. Néanmoins comme le résultat pourrait être utile surtout pour l’avenir, je vais voir encore ce que l’on pourrait faire […] Ce serait le moyen de vous mieux faire connaître à Londres où bien des amateurs ne vous connaissent pas du tout. » La persévérance de Durand Ruel finit par payer et l’exposition eut finalement lieu en 1905 à Londres, aux Graftons Galleries. Elle s’intitulait « Pictures by Boudin, Cézanne, Degas, Manet, Monet, Morisot, Pissarro, Renoir, Sisley » et présentait 315 chefs-d’œuvre de ces peintres, dont 55 toiles de Claude Monet. 1. Traces de pliures, quelques rousseurs, infimes déchirures sans atteinte au texte. 2. Rousseurs éparses, traces de pliures.
3000
Partager